Naomi Osaka : "No. 1 mondiale? Ce n'est pas mon objectif"



by   |  LECTURES 1110

Naomi Osaka : "No. 1 mondiale? Ce n'est pas mon objectif"

La pensée de Naomi Osaka, qui joue le Miami Open 2021, un tournoi dont elle est l'une des principales favorites, est très claire: être la nouvelle numéro un mondiale n'est pas l'un de ses principaux objectifs, actuellement.

Elle a exprimé cela lors de sa conférence de presse : "Je ne snobe pas la place de numéro un pour y être déjà arrivé, au contraire, je serais clairement honorée.

Mais ma tête commence à ne pas fonctionner correctement quand je pense à ce que cela pourrait être. La seule chose que je pense, c'est que j'ai des matchs difficiles à jouer et à gagner, les uns après les autres, et en allant clairement au fond, je pourrais même devenir numéro un.

Aujourd'hui, cependant, je ne dirais pas que c'est mon objectif. J'ai appris que ne pas trop jouer est le meilleur choix pour moi, je ne suis pas du genre à avoir besoin de beaucoup de jeux pour entrer dans le rythme.

Au contraire, j'ai vu comment ça marche à l'envers pour moi : je risque de me brûler si je joue plus de tournois que je ne devrais."

Naomi Osaka et la lutte pour devenir No. 1 mondiale

Pour le moment, le classement est dirigé par Ashleigh Barty.

Pour revenir au rang de No. 1 mondiale, Osaka devra forcément remporter le titre de Maimi si l'Australien atteint au moins les demi-finales. Autrement, la Japonaise reviendrait au numéro un même en tant que finaliste.

S’il elle atteint la finale, Barty serait certaine de rester en tête du classement. Le trône du tennis féminin se joue donc entre Barty et Osaka depuis l'Open d'Australie 2019, quand Osaka devenait la première numéro 1 issue du Japon.

Barty est No. 1 mondial depuis septembre 2019, c’est-à-dire pendant 69 semaines, dont 62 consécutives. Au cours de sa carrière, Osaka a remporté sept titres WTA sur onze finales disputées, dont quatre tournois du Grand Chelem : elle revendique la victoire de deux US Open en 2018 et 2020 et deux Australian Open en 2019 et 2021.

Après le premier succès australien, le 28 janvier 2019, la Japonaise a également atteint pour la première fois la première place du classement mondial. Naomi a été la première athlète japonaise à remporter un titre du Grand Chelem, la troisième de l'ère open à se qualifier pour la Finale de la WTA en 2018 et la première asiatique à atteindre le sommet du classement WTA.