Flink : "Naomi Osaka peut gagner 12 tournois du Grand Chelem"



by   |  LECTURES 2051

Flink : "Naomi Osaka peut gagner 12 tournois du Grand Chelem"

Steven Flick, dans une interview avec Ubitennis, a parlé de la japonaise Naomi Osaka et de sa domination actuelle sur le WTA Tour. Naomi vient de remporter son quatrième Grand Chelem, en s'imposant pour la deuxième fois de sa carrière sur les courts en dur de Mlebourne Park (elle a également gagné deux fois à l'US Open).

Flink a déclaré : "Naomi est en train de devenir la possible dominatrice du WTA Tour. Nous pourrions discuter du nombre de Chelems qu'elle gagnera dans sa carrière. Avant le tournoi, elle n'était pas au top physiquement en raison d'une petite blessure, il y avait une certaine inquiétude.

Mais j'ai toujours pensé que si elle avait été bien, elle aurait atteint la finale avec de très bonnes chances de gagner, et c'est comme ça que ça s'est passé.

Elle a un bon coup sur la deuxième balle, ce qui la sort souvent des ennuis. Avec ce service, je ne vois pas comment elle ne peut pas gagner tôt ou tard Wimbledon.

Selon Flink, Naomi Osaka peut gagner 12 tournois du Grand Chelem

Ma prédiction est qu'elle peut gagner onze ou douze tournois du Grand Chelem, et je reste là-dessus.

Peut-être qu'elle peut devenir la Djokovic du circuit féminin. Je ne vois pas pourquoi elle ne peut pas gagner Wimbledon plusieurs fois, et peut-être Roland Garros aussi plusieurs fois. Ces chelems ont été gagné (ou elles ont ont été proches) par Chris Evert et Martina Navratilova qui en ont remporté 18 au total.

Le match de Melbourne contre Garbine Muguruza était sûrement le meilleur match du tirage au sort féminin. L'Espagnole a joué un grand match, et elle a failli gagner. Pour moi, le retour était dû à Osaka plus qu'au démérite de Muguruza.

Je pense qu'elle a été spectaculaire lors des trois derniers jeux du match, en étant pratiquement injouable. "À propos de Serena Williams, il a déclaré : "Elle a fait la finale à Wimbledon et à l'US Open en 2018 et 2019, elle a été en demi-finale 2020 à l'US Open perdant en trois sets contre Azarenka.

Maintenant en 2021, elle a perdu en demi-finale face à une super Osaka. Donc non, je pense que ce n’est pas si mauvais. Mais Serena était trop dure avec elle-même quand elle est devant les microphones.

De l'autre côté du filet, il y a aussi les adversaires et il semble que, d'après la façon dont elle a parlé, elle n'était pas aussi forte que celle contre qui elle a perdu.

Elle se concentre uniquement sur son chagrin et ses erreurs. Mais, si en finale à l'US Open Osaka l'avait battue dans un match serré et controversé, cette fois-ci il l'a clairement battue."