Dominik Koepfer révèle : "les meilleurs joueurs ont aussi des avantages à Melbourne"



by   |  LECTURES 1072

Dominik Koepfer révèle : "les meilleurs joueurs ont aussi des avantages à Melbourne"

Le No. 68 mondial Dominik Koepfer n'est pas parmi ceux qui plaignent des conditions de la quarantaine de Melbourne, car il insiste sur le fait que les joueurs qui ne sont pas à Adélaïde ont également des avantages.

Alors que les meilleurs joueurs tels que le No. 1 mondial Novak Djokovic et le 20 fois champion du Grand Chelem Rafael Nadal peuvent s'entraîner à Adélaïde, plus de 70 joueurs sont soumis à une stricte quarantaine à Melbourne.

Un certain nombre de joueurs se sont plaints des conditions de la quarantaine et du fait de devoir rester en isolement pendant 14 jours. "Les meilleurs joueurs ont également des avantages à Melbourne. [...] Certains ont une porte communicante pour pouvoir voir leur physio.

J'ai ma propre chambre, mon entraîneur est dans la pièce voisine ; donc je peux le voir. Pour moi personnellement, c'est tout à fait correct... Pour les autres joueurs, qui auraient aimé amener plus de monde avec eux, il est bien sûr étrange que leur demande n'ait pas été prise en compte ; tandis que par exemple Kevin Anderson est accompagné de 6 personnes et de sa nounou.

Ensuite, certains joueurs se sentent un peu désavantagés, ce que vous pouvez comprendre", a déclaré Koepfer, comme l'a révélé insidetennis99 / Twitter.

Koepfer prêt pour sa 2nde apparition au tableau principal

L'année dernière, Koepfer a fait ses débuts à l'Open d'Australie mais n'a pas impressionné, en s'inclinant face à Pedro Martinez dès le premier tour.

Au cours du week-end, le spécialiste autrichien du double Philipp Oswald a exprimé son mécontentement face à la quarantaine de Melbourne. "Malheureusement, Internet ne fonctionne pas très bien pour moi, c'est vraiment lent", a déclaré Oswald à tennisnet.

"On dit que plusieurs joueurs ressentent cela parce que le WiFi est surchargé. La connexion est une catastrophe pour moi et il m'est difficile de rester en contact avec ma famille. Vous ne pouvez commander que de la nourriture ; nous ne sommes même pas autorisés à nous faire apporter des équipements de fitness ou des livres."

Oswald a également évoqué le fait de ne pas pouvoir s’enhtraîner durant 14 longs jours. "C'était bien sûr un choc ! C'est incroyable que nous ne puissions pas nous entraîner", a déclaré Oswald.

"Les conditions de la quarantaine ne sont pas de classe mondiale non plus, mais vous comprenez tout d'une manière ou d'une autre. Je comprends qu'ils prennent cela très au sérieux car il n'y a pas de cas en Australie, et qu’il y a une crainte que nous ramenions le corona.

Rien de tout cela n'est un problème, mais c'est très fastidieux. Je ne pense pas qu'il soit tout à fait juste que quelques joueurs soient autorisés à s'entraîner à Adélaïde et que nous soyons limités à Melbourne – en particulier les joueurs qui étaient dans les deux 'avions corona', bien sûr."