Exclusion de Novak Djokovic : le Coach de Carreno Busta souligne un autre aspect



by   |  LECTURES 5778

Exclusion de Novak Djokovic : le Coach de Carreno Busta souligne un autre aspect

Novak Djokovic a payé un lourd tribut pour l’action qui l’a fait exclure de l'US Open 2020. Le Serbe, disqualifié pour avoir accidentellement lancé une balle qui a frappé une juge de ligne, a en effet été condamné à une amende de 10 mille dollars par les organisateurs du chelem américain pour conduite "antisportive"

La perte économique de 250 000 $ en prix en argent, exigée par les organisateurs en cas de disqualification, est beaucoup plus lourde. La balle lancée qui a frappé le juge de ligne a donc coûté au total 260 000 dollars à Nole.

Même si ce sont des miettes pour un joueur qui a gagné près de 144 millions de dollars au cours de sa carrière, dont plus de quatre et demi ont été récoltés en 2020, la sanction n’en est pas moins très lourdes et semblant même excessive aux yeux des fans.

Djokovic est attendu le 14 septembre à l'Internazionali d'Italia à Rome. S'adressant à Eurosport, l'entraîneur de Pablo Carreno Busta, Samuel Lopez, a évoqué le rôle du "haut niveau" de jeu qu’a eu son protégé dans la disqualification de Novak Djokovic.

Lopez a également insisté sur le fait que malgré le fait que les règles étaient claires, l'incident était "une grande malchance" pour Novak.

Le coach Lopez donnne son avis sur la disqualification de Novak Djokovic

"Le jour du match de Novak Djokovic, on a beaucoup parlé de l'expulsion et très peu de la façon dont avait joué Pablo Carreno Busta", a déclaré Samuel Lopez.

"Pourquoi Novak s'est-il retrouvé dans cette situation? Une partie de cela, au-delà des histoires et des conséquences, est venue du haut niveau auquel jouait Pablo. Après avoir perdu ces trois points de break, puis son service, Novak est devenu très nerveux.

Peut-être que cela aurait dû être discuté un peu plus", a-t-il ajouté. "C'était très malchanceux, je ne le souhaite à personne. Novak Djokovic a eu un moment de tension, de nervosité, mais ce n'était pas de chance.

Lancer cette balle et qu’elle frappe le juge de ligne... La plupart des disqualifications de l'histoire n'ont jamais été voulues. Il y a eu un moment de manque de contrôle et ça lui est arrivé.

(Quant à nous) Nous sommes restés au niveau que nous avions atteint pendant le match", a affirmé Lopez. "Quand le match s'est terminé, nous (Carreno Busta) étions en tête", a déclaré Lopez.

"Le niveau est là, la mentalité et la tête peuvent permettre d’y arriver en toute circonstance. Nous ne saurons jamais ce qui se serait passé. Ce que nous savons, c'est que ce match a été remporté par Pablo.

Quelles que soit les circonstances, cela se compte comme une victoire de Pablo. Dans un quart de finale de l'US Open, vous devez être là jusqu'à la fin. Il a des moments de tennis impressionnants, il a des coups qui sont agréables à voir sur un court, mais il a fallu faire le boulot, travailler dur", a déclaré Lopez à propos du quart de finale dee Pablo.

"La grande différence est que Pablo a osé et qu'il y est allé avec Denis (Shapovalov) quand c'était le moment de le faire."