Rafael Nadal et Andy Murray sont tous les deux en proie au doute



by   |  LECTURES 2041

Rafael Nadal et Andy Murray sont tous les deux en proie au doute

Rafael Nadal réfléchit attentivement pour savoir s'il jouera ou non un chelem, entre l'US Open et celui de Roland Garros. Selon son oncle Toni Nadal, qui a entraîné Rafa dès son plus jeune âge et qui est devenu plus tard le directeur de l'Académie espagnole de Majorque, Rafa n'est pas certain de jouer à New York et à Paris.

Toni Nadal, parlant à ESPN Deportes, a déclaré que son neveu ne sait pas s'il doit participer à l'un ou à l'autre Chelem, car il pourrait être physiquement affecté : "J'ai parlé à Rafa et il a des doutes sur les tournois à jouer.

Le calendrier est absurde, il y a trop de tournois majeurs en quelques semaines. Le calendrier établi par l'ATP est en défaveur des joueurs vétérans et plusieurs fois titrés comme Rafa et Novak Djokovic.

Je suis très surpris de cette programmation." Puis, l'oncle Toni a encore fait des révélations : "Je pense qu'il est important de protester publiquement contre le calendrier, car il n'est pas possible de concentrer certains tournois en si peu de temps, où Rafa doit défendre notamment ses titres à Paris et à New York."

Nadal étant par ailleurs champion en titre à l'US Open et à l'Open de France, il a également 2000 points de classement à défendre.

Après ceux de Rafa, les doutes d'Andy Murray

Andy Murray a également de nombreux doutes.

Des doutes concernant les conditions de sécurité. L'Ecossais a exprimé ses craintes quant à la sécurité des joueurs qu’il leur permettrait de passer rapidement d'une surface à l'autre : "Il n'est pas sûr pour les joueurs de passer des demi-finales ou de la finale à New York – même en quart de finale – pour aller jouer le mardi à Madrid en altitude sur le court de terre battue, et le tout quand on considère que les joueurs n'ont pas concouru depuis très longtemps."

"Aucun des meilleurs joueurs n'a concouru une semaine avant un Chelem. Le classement, si on doit conserver les points tels qu'ils sont, pourrait être un peu biaisé", a déclaré Andy Murray.

Puis Murray a ajouté : "Cela pourrait valoir la peine de considérer une période de deux ans de classement pour le moment afin que les gars qui ont bien fait l’année dernière et qui ne sont pas en mesure de défendre correctement leurs points ne soient pas punis.

Il y a de grands tournois chaque semaine et ça va être très difficile pour les joueurs qui gagnent régulièrement de s'engager dans autant d'événements. Je pense juste que nous devons être un peu prudents avec les classements."

Beaucoup dépendra également de la situation liée à la tendance de la pandémie mondiale, mais aujourd'hui, de nombreux joueurs de tennis ont des doutes concernant le reste de la saison.