Le président de l'ATP critique Novak Djokovic et l'Adria Tour



by   |  LECTURES 1203

Le président de l'ATP critique Novak Djokovic et l'Adria Tour

Le chaos généré par l'Adria Tour a été remarquable et, comme un aimant, a attiré de nombreuses critiques qui frappent Novak Djokovic, organisateur de la tournée, et des résultats de test positifs au virus.

Djokovic et son épouse Jelena suivent Grigor Dimitrov, Borna Coric et Viktor Troicki: De nombreuses parties du monde du sport ont fait l'objet de nombreuses critiques concernant les protocoles de sécurité inadéquats qui ont été mis en œuvre lors de l'Adria Tour, avec des risques conséquents pour les athlètes et la foule.

L’Adria Tour a été annulé après que Novak Djokovic et sa femme ont été testés positifs au Covid-19. Andrea Gaudenzi, président de l'ATP, a parlé de ce qui s'est passé, de la mise en œuvre des protocoles de sécurité et de tout ce qui pourrait arriver avec le virus.

Gaudenzi a déclaré au New York Times qu'il avait recommandé aux participants de la tournée Adria de prendre les précautions nécessaires et de respecter la distanciation sociale, mais cela n'a évidemment pas été fait.

Bien au contraire. Cependant, l'ATP n'avait pas le pouvoir d'imposer des règles sur une performance non officielle: "Évidemment, nous sommes désolés pour les joueurs et nous voulons qu'ils guérissent le plus tôt possible.

Je sais qu'il y a eu plusieurs critiques, mais d'un autre côté, l'ATP, ainsi que l'USTA, savent que nous devons être très prudents car même par des mesures très strictes, certains joueurs peuvent être positifs au virus.

Il n'est pas nécessaire que les joueurs s'embrassent pour qu'un test soit positif. Nous courons donc tous le risque, " a expliqué Gaudenzi. Puis est venue la critique du président de l'ATP: " C'est un peu comme quand vous dites à vos enfants de porter un casque tout en essayant d'apprendre à faire du vélo.

Ils disent « non, non, non » et continuent à faire du vélo, puis ils tombent et mettent le casque. Maintenant, nous savons tous que cela peut se produire très facilement, nous serons donc encore plus prudents et peut-être serons-nous plus compréhensifs et tolérants à l'idée de créer la bulle."

Les compétitions officielles reprendront en août, à Palerme (Italie) pour les femmes et à Washington. (USA) pour les hommes. Il y aura ensuite les semaines à New York avec le Western and Southern Open (événement combiné ATP / WTA) et l'US Open: après tout ce qui s'est passé sur le circuit d'Adria et après le test positif de Novak Djokovic, il y aura probablement encore du travail sur l'application des protocoles de sécurité.