Bernard Giudicelli : "Reprogrammer l'Open de France était la bonne décision"



by   |  LECTURES 409

Bernard Giudicelli : "Reprogrammer l'Open de France était la bonne décision"

Le président de la Fédération française de tennis Bernard Giudicelli a une nouvelle fois défendu la décision de la fédération de reporter l'Open de France, pour une tenue au mois de septembre.

Le 12 mars, l'ATP et la WTA avaient annoncé la suspension des tours professionnels masculins et féminins en raison de la pandémie de coronavirus. Le 17 mars - alors que la saison devait potentiellement reprendre en fin avril - la Fédération française de tennis a annoncé sa décision de reprogrammer l'Open de France, pour faire passer son début traditionnel, de fin mai et début juin, au 20 septembre.

La Fédération française de tennis a reçu de nombreuses critiques après avoir fait l’annonce de sa décision, car elle n'aurait pas consulté au préalable les joueurs ni les autres instances dirigeantes du tennis.

Cependant, les tensions se sont apaisées et toutes les parties travaillent maintenant à la poursuite de l'Open de France. "Je pense que nous avons pris la bonne décision. Il était impensable que Roland-Garros ne soit pas joué.

Depuis lors, avec Guy Forget (le directeur du tournoi), nous avons établi des contacts avec l'ATP, la WTA et l'ITF. Depuis ce moment-là, je voulais aussi que l'événement junior soit joué, et il le sera.

Nous sommes toujours dans l'incertitude, mais notre navire est solide, nos équipes et les fans aussi", a déclaré Giudicelli au Figaro. Open de France reprogrammé devrait maintenant avoir lieu du 20 septembre au 4 octobre.

Les organisateurs de Roland-Garros explorent plusieurs scénarios pour trouver la meilleure façon de tenir l’événement en toute sécurité. L'une des choses mentionnées était d'organiser l'Open de France à huis clos.

Mais depuis plus d'un mois, la Fédération Française de Tennis se fait entendre sur la manière dont elle souhaite attirer au moins un nombre limité de fans. Giudicelli a déclaré au Figaro qu'il y a maintenant trois scénarios et que le fait de jouer à huis clos était le "pire scénario" possible.

Bernard Giudicelli espère que l'US Open aura également lieu

La United States Tennis Association (USTA) tient à organiser l'US Open comme prévu initialement, du 31 août au 13 septembre.

Les organisateurs de l'US Open ont mis en place un plan sur la façon de procéder en toute sécurité – un plan qui comprend des restrictions d'hygiène jugées très strictes.

Plusieurs joueurs se sont prononcés contre leurs règles "extrêmes", notamment le numéro un mondial Novak Djokovic. "Je ne peux pas imaginer une année sans US Open. L'argent que nous gagnons dans les tournois de Grand Chelem revient aux clubs", a déclaré Giudicelli.

Reste à savoir si la Fédération Française de Tennis et Bernard Giudicelli recevront le feu vert des autorités pour organiser l'Open de France comme ils le souhaitent.