Damir Dzumhur Les joueurs sont contre les restrictions strictes fixées par l'US Open



by   |  LECTURES 488

Damir Dzumhur  Les joueurs sont contre les restrictions strictes fixées par l'US Open

La star du tennis bosniaque Damir Dzumhur dit qu'il y a encore beaucoup d'incertitude concernant l'US Open car selon lui, les restrictions liées d'hygiène que le tournoi impose sont extrêmes.

La United States Tennis Association (USTA) prévoit toujours d'organiser l'US Open comme prévu initialement, du 31 août au 13 septembre. Les organisateurs de l'US Open ont un plan sur la façon d'organiser l'événement, mais il semble être un peu extrême.

Les organisateurs de l'US Open enverraient des joueurs aux États-Unis, où ils devraient obéir à des restrictions de santé strictes. De plus, ils seraient limités à n'emmener qu'un seul membre de leur équipe.

Dzumhur, triple champion ATP, a déclaré qu'il souhaitait que la saison reprenne, mais pas à tous les prix. "Nous ne savons toujours pas exactement ce qui se passera, l'US Open sera-t-il organisé ou non...

Nous avons entendu parler de certaines des règles que l'US Open prévoit de fixer, mais les joueurs sont vraiment contre et ne voudront pas jouer dans de telles circonstances. Nous en saurons plus après les discussions de l'ATP et de l'ITF.

Nous verrons ce qui se passera, et quels tournois seront finalement organisés. Bien sûr, nous espérons tous pouvoir jouer autant de tournois que possible avant la fin de la saison. C'est à l'ATP, à l'ITF et aux tournois de décider ce qui sera organisé et ce qui ne le sera pas", a déclaré Dzumhur à Sport Klub.

Damir Dzumhur est d'accord avec Novak Djokovic

Djokovic, classé No. 1, a utilisé le mot "extrême" pour expliquer ce qu'il pensait des restrictions d'hygiène strictes de l'US Open.

"Les règles qu'ils nous ont dites qu'il faudrait respecter pour être là, pour jouer à tout, elles sont extrêmes. Nous n'aurions pas accès à Manhattan, nous devrons dormir dans des hôtels de l'aéroport, pour être testé deux ou trois fois par semaine", a déclaré Djokovic.

"De plus, nous pourrons n’amener qu’une seule personne au club, ce qui est vraiment impossible. Je veux dire, vous avez besoin de votre entraîneur, puis d'un préparateur physique, puis d'un physiothérapeute.

Toutes leurs suggestions sont vraiment rigoureuses mais je peux comprendre que pour des raisons financières, en raison de contrats déjà existants, les organisateurs souhaitent que l'événement se déroule.

Nous verrons ce qui se passera." , avait commenté Novak. Damir Dzumhur, ancien No. 23 mondial, rencontrera Djokovic, 17 fois champion de Grand Chelem, lors d'un match d'exhibition le 5 juillet à Sarajevo.