Donna Vekic partage ses conseils pour les jeunes joueurs.

La promesse Croate relate ses débuts et assure que la positivité est la clé du succès.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Donna Vekic partage ses conseils pour les jeunes joueurs.

La star croate du tennis, Donna Vekic, dit que le meilleur conseil qu’elle puisse donner à la nouvelle génération est d’essayer de penser positivement durant cette situation.Vekic, 23 ans, est actuellement classée n°24 mondiale et, comme tous les autres athlètes, elle est isolée pendant la suspension de la saison de tennis.

Elle a déclaré Dans son post pour la série Behind the Racquet : "Mon meilleur conseil à la prochaine génération de joueurs est de chercher à positiver en toute situation. Il ne faut pas trop s’accrocher aux détails et essayer d’avoir une vue d’ensemble de la situation.

Il faudrait avoir une vision à long terme, car moi-même, je me surprends à penser à ce que je voudrais ici et maintenant, et évidemment, cela ne m'aide pas à mieux jouer. Certes, ce n’est pas une mince affaire, on doit donc s’entourer d’une équipe qui puisse apporter son aide dans ce domaine", La jeune croate a continué : "Tout le monde n’a pas les moyens de faire ça, c'est pourquoi le tennis est un sport très difficile".

Vekic a débuté en tant que jeune prodige, se classant dans le Top 100 à 16 ans. Cependant, elle rapporte qu'elle a aussi subi une série de défaites il y a quelques années qui ont affecté sa confiance en elle-même.

Elle a confessé : "Je me souviens d'une de mes plus longues séries de défaites. J'avais alors environ 16 ans et j'ai perdu sept matchs d'affilée. Le nombre de matchs que je pouvais disputer au niveau professionnel était limité et je ne pouvais pas jouer chaque semaine pour me rattraper.

A mon grand soulagement, j’ai finalement pu me sortir de cette série de défaites, à Indian Wells. J'ai rapidement progressé dans le classement vu que j’étais déjà dans le Top 100.

J'ai remporté mon premier titre WTA à 17 ans, après ça, j’ai encore perdu plusieurs matchs durant les semaines qui ont suivi, car je me suis mise trop de pression". Elle a expliqué ses dires en detaillant : "Entre mes 18 ans et mes 20 ans, je n'ai pas pris de plaisir à jouer au tennis.

Tout le monde s’attendait à ce que je gagne, à l’instar des victoires de mes 16 ans, mais cela n'arrivait que très rarement. Aujourd’hui, quand je vois de jeunes joueurs de tennis, je sais que la phase simple va s’arrêter et qu’après ça, tout va dépendre de leur comportement et réactions face aux différentes situations.

Une très grande partie de la pression vient des médias, je me souviens avoir lu un jour un article dans lequel ils me traitaient de « touriste » durant un tournoi. Je n'ai jamais réellement lu trop de choses sur moi et j’essaie de ne pas y faire attention".

Elle a conclu en ajoutant : "le fait que je n'étais pas souvent en Croatie et que je n'entendais pas ce que les gens disaient à mon propos a joué en ma faveur. Mais même si j’essaies d'éviter de parler de moi, je crois qu’il y’a encore des gens qui le font à ma place.

Je continue de travailler dur, de m'entraîner, même si cela n’est peut-être pas visible lors des matchs".

Donna Vekic
SHARE