Grigor Dimitrov entamera un cours à la Harvard Business School!



by   |  LECTURES 1309

Grigor Dimitrov entamera un cours à la Harvard Business School!

L'ancien numéro 3 mondial Grigor Dimitrov, a déclaré qu'il allait commencer un nouveau cours à la Harvard Business School dans quelques semaines, ce qu'il a toujours voulu faire. Dans une colonne du site web de l'ATP Tour, Dimitrov a confessé : "Je commence un cours à la Harvard Business School dans quelques semaines.

C'est quelque chose que j'ai toujours voulu faire. J'ai adoré être à l'école, mais je n'ai pas eu la chance d'en faire l'expérience autant que je l'aurais voulu.

Maintenant, j'ai le temps de faire quelque chose de nouveau et de différent" Dimitrov passe actuellement la période d'arrêt du tennis en Californie où il essaie de rester en forme et de maintenir une routine.

"J'ai décidé de rester sur la côte ouest des États-Unis une fois qu'il a été annoncé qu'Indian Wells était annulé. Les jours ont été à peu près les mêmes, mais pour être honnête, je suis vraiment de bonne humeur .

Il y a eu un peu d'adaptation, mais je pense qu'il est bon de se laisser aller, de se laisser pousser sa barbe ou de faire ce que l'on veut" a avoué le Bulgare avant de continuer " Les joueurs de tennis sont des personnes qui ont des habitudes, alors je m'assure toujours de structurer ma journée.

Se coucher à l'heure, se lever tôt, être productif le matin. Ce n'est pas pour rien que certains des plus grands esprits de notre époque se lèvent tôt. Je pense qu'il faut structurer ses pensées mentales.

Il faut aussi se laver les mains autant que possible. Je suis un fanatique fou de la lessive et je le fais deux fois par jour. J'ai de la chance car j'ai une petite salle de sport sur la propriété où je réside et je peux y accéder tous les jours" Dimitrov a ajouté : "J'ai un petit terrain de basket sur lequel je peux courir ou faire des promenades.

Il est essentiel pour moi de maintenir ma condition physique au quotidien, on peut toujours trouver un moyen de faire de l'exercice, même à la maison. Ce n'est pas facile, mais cela révèle beaucoup de choses sur votre propre caractère et vous permet d'en apprendre davantage sur vous-même" Sur son régime alimentaire en confinement , Dimitrov a déclaré "Bien manger est aussi important , mais je me laisse un peu aller et je mange parfois des choses que je ne mangerais pas forcément en compétition.

Je suis très doué pour faire des cookies ces derniers temps !" Le natif de Haskovo a poursuivit "J'ai beaucoup été en contact avec mes amis et ma famille pendant cette période.

Avec les sacrifices que nous faisons en tant qu'athlètes, il est parfois difficile d'être le meilleur ami que l'on aimerait être pour ses proches. C'est maintenant l'occasion de renouer avec eux et de les écouter.

Pour l'instant, le plus important est de rester fort mentalement. J'espère que la situation se résoudra bientôt. J'espère que tout le monde pourra s'en sortir en toute sécurité et je e suis sûr que nous allons tous bientôt reprendre ce que nous aimons faire, mais la santé est la chose la plus importante pour l'instant"

Le Bulgare a également fait don récemment de respirateurs à un hôpital de sa ville natale et qu'il souhaite continuer à faire de la philanthropie à l'avenir. "J'ai récemment fait don de quelques respirateurs à l'hôpital de ma ville natale de Haskovo pour aider les personnes touchées par le coronavirus.

J'ai toujours été très conscient de ce qui se passe en Bulgarie. J'ai joué pour la Bulgarie toute ma vie. J'apprécie vraiment les gens et tout le soutien qu'ils m'ont apporté au fil des ans.

Ce n'est pas seulement une façon de rendre quelque chose à mon pays, mais cela me touche profondément et me fait me sentir vivant. À l'avenir, j'espère avoir les bonnes opportunités, les bons partenaires et la bonne structure pour faire ce que j'ai toujours voulu faire, que ce soit dans le domaine médical ou de l'éducation ou quelque chose comme ça.

Je sais juste qu'il y a des choses plus importantes et j'aimerais vraiment non seulement m'impliquer fortement, mais aussi donner une partie de moi-même pour cela"