L'annulation du masters de Monte-Carlo est un coup dur selon le directeur du tournoi


by   |  LECTURES 658
L'annulation du masters de Monte-Carlo est un coup dur selon le directeur du tournoi

Les tournois de tennis étant annulés pour les prochaines semaines, l'impact économique de cette annulation sur les joueurs et les tournois eux-mêmes devient plus évident. Le Masters Series de Monte Carlo est l'un des événements touchés par l'annulation de six semaines sur le circuit ATP.

Zeljko Franulovic, le directeur du Rolex Monte-Carlo Masters, a déclaré que l'annulation du tournoi a été un coup dur pour toute leur équipe et que le tournoi ne cherchera pas de nouvelle date cette année.

S'adressant à L'Equipe, Franulovic a confessé: "Comme vous pouvez l'imaginer, ce fut un coup dur lorsque nous avons pris connaissance de cette décision. C'est triste, non seulement pour moi mais aussi pour toute mon équipe qui a travaillé si dur pour cette édition 2020.

C'est aussi triste pour les joueurs, qui aiment le tournoi, mais aussi pour nos partenaires, le public et les téléspectateurs du monde entier. Mais c'est la santé qui prévaut, nous n'avons pas voulu prendre de risques.

Les remboursements seront effectués automatiquement par un virement sur les comptes des détenteurs de billets. Et tout cela dans les plus brefs délais, c'est-à-dire dans les deux à trois semaines"

Selon M. Franulovic, il y aura un impact financier cette année, mais l'avenir financier du tournoi lui-même n'est pas en danger. "Il y aura un manque à reboucher, ce n'est pas un secret. Mais il est très difficile à estimer car nous parlons ici de recettes de billetterie, d'accords avec des partenaires ...C'est très tendu en ce moment, mais cela ne remet pas en cause l'avenir financier du tournoi, qui n'est pas en danger"

Le directeur du Monte-Carlo Masters a également souligné que jouer le tournoi sans spectateurs ou à un autre moment de la saison n'était pas une option: "L'ATP a pris la décision d'annuler les tournois sur six semaines, aucune autre option n'était possible.

Et c'est une bonne décision, car il s'agit une fois de plus d'une question de santé des joueurs et des spectateurs. La situation s'aggrave partout, il faut être lucide"