Daniil Medvedev : Je n'ai jamais fait du tanking, mais j'abandonnais plutôt


by   |  LECTURES 1177
Daniil Medvedev : Je n'ai jamais fait du tanking, mais j'abandonnais plutôt

Daniil Medvedev a commenté les difficultés d’être mentalement présent surtout s’il ne se sent pas à son meilleur. Le joueur russe a déclaré : "Souvent, c’est difficile.

Et j’avais l'impression de ne pas faire de tanking, je n'ai jamais fait de tanking, mais j’abandonnais plutôt. J'étais comme, d'accord, c'est trop dur. J’ai changé, en particulier sur le Tour ATP, c'est différent de tout autre niveau.

Tu changes tous les jours. Comme vous l’avez dit, et je l'ai dit avant le match, je savais que je serais en finale de l'US Open, que je me battrai pour chaque balle, peu importe qu'il s'agisse de 6-0, 6-0, 5-0, 40-0, Je vais juste essayer de gagner un point de plus pour me dire : d'accord, j'ai fait tout ce que je pouvais.

Je peux dire que j’ai fait tout ce que je pouvais aujourd’hui". Interrogé sur ce qui lui passait par la tête quand il a entendu les gens chanter son nom, Medvedev a répondu : "La seule chose qui me trottait dans la tête à ce moment-là était de gagner le point suivant, de gagner le jeu suivant.

Je ne pensais pas trop. D'accord, je viens de la Russie, je suis aux États-Unis, ils acclament mon nom, que dois-je faire? Non, comme je l'ai dit, je veux dire, ce fut un plaisir d'être là-bas ce soir.

Ils ont parfois acclamé mon nom, parfois ils allaient chercher Rafa. Je pense que c’était simplement parce que le stade était immense, il y avait tellement de gens qui acclamaient les deux noms, ça changeait tout le temps.

Je ne pense pas que ce soient les mêmes personnes qui acclamaient les deux noms, d'un point à un autre. Ouais, je dois dire que l'atmosphère était la meilleure que j’ai eue de ma vie."