Jannik Sinner : " J'ai bien joué et j'ai eu mes chances "

Jannik Sinner n'a pas pu battre Carlos Alcaraz pour atteindre sa première finale à Roland Garros.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Jannik Sinner : " J'ai bien joué et j'ai eu mes chances "
© Getty Images Sport / Tim Goode

Jannik Sinner n'a pas pu battre Carlos Alcaraz pour atteindre sa première finale à Roland Garros mais l'Italien a fait tout ce qu'il a pu en plus de s'être clairement amélioré sur terre battue.

Le numéro un mondial est revenu sur le moment qui selon lui a fait basculer le match en faveur de l'Espagnol : " Beaucoup de choses ont décidé de ce match, et c'est encore plus vrai quand on joue au meilleur sur cinq sets.

Il y a une myriade de points qui peuvent faire la différence, pas seulement quelques points importants. J'ai bien commencé, puis au deuxième set j'ai moins bien servi et cela a changé l'inertie : dans ces matchs, on ne peut pas se permettre de laisser tomber ses pourcentages, même un peu.

Mais j'ai bien réagi, surtout dans le troisième set et dans le quatrième. Et puis oui, ce dernier jeu et ce mauvais smash : au lieu de 40-15, je me suis retrouvé à 30-30. Menée d'un break au cinquième set, je me suis battu, j'ai bien joué et j'ai eu mes chances.

Si l'on regarde le côté positif, je dirais que j'ai fait de gros progrès sur cette surface. " a-t-il expliqué pour le compte d'Ubitennis.

Sinner se défend de ceux qui le critiquent

Bien entendu, les critiques sont toujours de mise lorsqu'un joueur perd et l'Italien de fait pas exception, cela dit il a voulu se défendre en expliquant que les gens ne comprenaient pas forcément ce qui se passe sur un court : " Il y a des choses que l'on ne remarque pas quand on est assis dans les tribunes et pas sur le terrain : aujourd'hui, il y avait du vent qui nous a un peu gênés, les conditions n'étaient pas faciles.

D'autres erreurs peuvent certainement s'expliquer par la tension : plus on s'affronte, mieux on se connaît, donc on entre sur le terrain en sachant ce que l'on peut attendre de l'autre. C'est ainsi : on ne peut pas toujours jouer le match parfait l'un contre l'autre.

Maintenant que j'ai perdu les deux derniers matchs, je vais devoir essayer de modifier mon plan, comme il a dû essayer de le faire lorsqu'il est revenu de quelques défaites contre moi. "

Jannik Sinner Carlos Alcaraz Roland Garros
SHARE