Naomi Osaka : " J'ai pleuré en quittant le court après ma défaite contre Iga "

Naomi Osaka va beaucoup regretter les fautes commises lors de son match contre Iga Swiatek.

by Khalil Semlali
SHARE
Naomi Osaka : " J'ai pleuré en quittant le court après ma défaite contre Iga "
© Getty Images Sport / Dan Istitene

Naomi Osaka va beaucoup regretter les fautes commises lors de son match contre Iga Swiatek. Pour être francs, durant une bonne partie du match, la Japonaise a été nettement meilleure que la numéro une mondiale et c'est juste la précipitation et le manque de précision qui lui ont couté une victoire qui allait surement rester dans les annales.

Cette défaite est bien entendu très dure pour la Nipponne qui a expliqué avoir pleuré après le match : " J'ai pleuré en quittant le court, mais j'ai réalisé que l'année dernière, lorsque j'étais enceinte, j'avais vu Iga gagner ce tournoi et que je rêvais de jouer contre elle.

Quand j'y pense de cette manière, je pense que je m'en sors plutôt bien. J'essaie de ne pas être trop dure avec moi-même. J'ai joué contre elle sur sa meilleure surface. Je suis une joueuse de surface dure, alors j'aimerais bien l'affronter sur ma surface et voir ce qui se passe.

J'ai également dit en Australie que je me préparais pour septembre , pour l'US Open. " a-t-elle expliqué en conférence de presse.

Osaka s'approche de son meilleur tennis

Osaka a clairement malmenée ni plus ni moins que la meilleure joueuse du monde et elle semble sur la route pour retrouver son meilleur niveau : " C'était un match très amusant, probablement le plus amusant que j'ai joué dans toute ma carrière.

J'ai l'impression que je joue mieux qu'avant la pause parce que j'ai travaillé sur des points précis pour m'améliorer. C'est compliqué parce que les résultats ne viennent pas tout de suite, mais je pense que je progresse à chaque tournoi.

C'est très difficile de revenir d'une grossesse et d'être bien avec soi-même, avec son corps, mais j'ai l'impression que je me déplace très bien et j'espère que ça va s'améliorer.

C'est l'une des principales choses que je voulais travailler à mon retour", explique la Japonaise, qui a un professeur de danse classique pour l'aider à retrouver sa mobilité.

Naomi Osaka Iga Swiatek
SHARE