Stefanos Tsitsipas en remet une couche sur la durée des masters 1000

Stefanos Tsitsipas s'en est sorti très bon compte aujourd'hui au masters de Rome, mais il pense toujours que la durée des tournois est nuisible aux joueurs.

by Khalil Semlali
SHARE
Stefanos Tsitsipas en remet une couche sur la durée des masters 1000
© Getty Images Sport / Alex Caparros

Stefanos Tsitsipas s'en est sorti très bon compte aujourd'hui au masters de Rome contre Cameron Norrie. Le Grec a été solide et a remporté le duel en deux sets 6-2 7-6 et gagne ainsi son sésame pour les huitièmes de finale du prestigieux masters 1000 de la capitale Italienne, et il va tenter de gagner quelques points importants et plus de titres après celui remporté à Monte-Carlo : " Si nous considérons le classement, nous essayons d'accumuler le plus de points possible sur chaque surface.

C'est le but ultime et c'est ainsi que je vois les choses. Il n'y a pas beaucoup de points à accumuler pendant la saison sur gazon, je pense que c'est autour de 3 000 points si vous vous débrouillez bien. Sur la terre battue, c'est environ 6 000 points.

C'est évidemment sur les courts rapides que l'on peut accumuler le plus de points, jusqu'à 12 000 ou plus. Il y a beaucoup de possibilités de réussir sur cette surface. Et en fin de compte, c'est important parce que ce sont les choses sur lesquelles on travaille pour s'améliorer et où l'on voit les progrès, dans ces chiffres.

Personnellement, je ne prends pas en compte ces chiffres et je n'y accorde pas d'importance lorsque je participe à des compétitions, tout dépend de la performance et de la régularité. C'est ce sur quoi j'essaie de me concentrer, le reste, points et classement, vient tout seul.

"

Tsitsipas en remet une couche au sujet de la durée des masters 1000

Il y a quelques jours, le natif d'Athènes avait clairement critiqué le nouveau format des masters 1000 qui se jouent maintenant sur deux semaines et après sa victoire contre Norrie il n'a pas hésité à en remettre une couche : " C'est le genre de chose qui nuit un peu au sport, que ces choses arrivent aux meilleurs joueurs comme Carlos ou Jannik.

Sans eux, le spectacle n'est pas le même. Il est évident qu'il y a des joueurs derrière les tournois. Ce genre de tournois mérite que des noms comme les leurs puissent jouer, être actifs et avoir l'opportunité de le faire devant ces grands stades et ce public.

J'ai déjà parlé du fait que le calendrier a un impact important sur ce point. Cela commence par la partie mentale et va jusqu'à la partie physique. Le nombre de jours d'un Masters 1000 joue un rôle très important et contribue grandement à ce que les joueurs se blessent.

Peut-être que quelque chose de similaire se produisait déjà avec les tournois de 7 jours. Si l'on ajoute des jours supplémentaires, il faut être une sorte de super-héros pour être constant pendant 10 jours consécutifs dans chaque tournoi jusqu'à la fin.

Ce n'est pas facile. Ce ne sera pas la première fois que nous verrons cela et si le même calendrier continue sans être ajusté ou adapté aux besoins des joueurs, peut-être verrons-nous plus de lésions de ce genre à l'avenir. "

Stefanos Tsitsipas
SHARE