Matteo Berrettini : "J'ai passé de nombreux jours à pleurer sur mon lit"

L'Italien semble voir le bout du tunnel avec un parcours plus que respectable à Wimbledon 2023.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Matteo Berrettini : "J'ai passé de nombreux jours à pleurer sur mon lit"

Matteo Berrettini veut continuer à rêver et ne plus se contenter du 4ème tour atteint sur les pelouses de Wimbledon. Atteindre les huitièmes de finale à Londres après tout ce qu'il a dû surmonter et affronter ces derniers mois est déjà un grand exploit.

Les difficultés s'éloignent peu à peu et le tennisman italien a pris la revanche qu'il méritait : dans le Grand Chelem où il avait déjà atteint la finale en 2021, il a emporté la satisfaction d'avoir obtenu trois très lourdes victoires contre des adversaires comme Lorenzo Sonego, Alex De Minaur et Alexander Zverev.Et maintenant, l'attendra le numéro un mondial Carlos Alcaraz, qui sur cette surface n'est pas impossible à défier ou à vaincre.

Lors de la conférence de presse, l'Italien a déclaré : "Je me suis senti très bien, je sais que c'est quelque chose à laquelle je ne dois pas penser pour l'instant. J'ai bien joué, mais cela ne signifie rien en termes de victoire dans le tournoi.

Je suis ici pour profiter de chaque seconde. Maintenant, j'ai le combat le plus difficile de tout le tableau, voyons ce qui va se passer."

Berrettini : J'ai passé de nombreux jours à pleurer sur mon lit

Quelques jours avant le début de l'épreuve, le joueur de 27 ans a révélé certains aspects qui ne le laissaient pas indifférent : "Je n'étais même pas sûr de jouer le premier tour.

Pour jouer un Grand Chelem, il faut être prêt physiquement, émotionnellement et mentalement, la volonté ne suffit pas. Ils m'ont laissé décider : quelques jours avant, je pensais que je n'étais pas prêt.

Comme je l'ai dit sur le court, si on m'avait dit il y a quelques semaines que je jouerais Wimbledon cinq jours d'affilée, j'aurais signé avec mon sang. J'ai passé de nombreux jours à pleurer dans mon lit.

J'ai vraiment passé des jours dans mon lit à penser aux tournois que j'ai manqués, aux blessures que j'ai eues, à la tristesse que je ressentais" "Je ne suis pas tête de série, mais c'est un tirage difficile que j'ai eu !

D'une certaine manière, c'est ce que je veux, n'est-ce pas ? Jouer contre les meilleurs joueurs de tennis du monde. Jouer contre Carlos a toujours été un plaisir, un grand combat. Je me souviens d'avoir joué cinq sets contre lui en Australie, et trois sets à Vienne et à Rio.

Nous donnons toujours le meilleur de nous-mêmes. Il est numéro un en ce moment, c'est donc le meilleur joueur du monde. Ce sera un grand défi. Je me souviens l'avoir vu jouer à Roland Garros devant ma télévision.

Maintenant, ce sera moi contre lui. Je pense que cela va m'aider à m'amuser et à trouver cette énergie supplémentaire dont je parlais".

Matteo Berrettini Wimbledon
SHARE