Alexander Zverev : "J'ai été un peu malmené à l'école parce que j'étais diabétique"

Le 6 août, dernier, Zverev, a rendu public son diagnostic de diabète de type 1 et a lancé sa fondation pour aider les enfants diabétiques.

by Khalil Semlali
SHARE
Alexander Zverev : "J'ai été un peu malmené à l'école parce que j'étais diabétique"

Alexander Zverev a révélé qu'à l'école, il était "un peu malmené" parce qu'il était diabétique, mais s'ouvrir à la maladie l'a aidé à se sentir mieux dans sa situation.

Le 6 août, Zverev, 25 ans, a rendu public son diagnostic de diabète de type 1. De plus, Zverev a profité de ce moment pour annoncer qu'il lançait une fondation pour soutenir les enfants diabétiques.

"Oh, c'est incroyable. C'est comme si une pierre tombait de mes épaules, car à l'école, j'étais peut-être un peu malmené à cause de mon diabète", a déclaré Zverev sur le podcast ATP Tennis Radio, selon Yard Barker.

Zverev veut aider les enfants diabétiques dans le monde entier.

Zverev, le joueur de tennis masculin allemand le mieux classé, a grandi dans un pays bien organisé. Il admet qu'il a eu de la chance à cet égard, mais note que certains enfants diabétiques n'ont pas le même avantage de grandir dans un pays bien développé comme l'Allemagne.

Pour cette raison, l'objectif ultime de Zverev est d'aider les enfants diabétiques du monde entier à obtenir le traitement approprié pour leur maladie. "Il s'agit d'aider les enfants, les adultes et les gens, partout dans le monde.

Le diabète est une maladie dont on ne parle pas beaucoup parce que dans des pays comme l'Allemagne, les États-Unis ou d'autres pays riches, je dirais que l'on peut vivre avec cette maladie une vie tout à fait normale."
"Mais ce n'est pas toujours le cas.

Ce n'est pas le cas partout dans le monde, car dans de nombreux endroits, comme en Afrique, en Asie, etc. Dans certains endroits en Amérique du Sud, la médecine n'est pas toujours présente parce que le pays n'est pas aussi bien géré que l'Allemagne, les États-Unis, la Grande-Bretagne, la France ou ce genre de pays." "Et la deuxième partie est aussi, je pense, vous savez, quand vous avez cette maladie à un jeune âge, vous avez beaucoup de doutes en vous et les gens vous donnent beaucoup de doutes parce que j'ai toujours eu des médecins qui me disaient, avec une maladie comme ça tu ne ne seras jamais un athlète professionnel, surtout pas dans un sport physique comme le tennis et je veux m'assurer que le message puisse passer, celui de dire aux enfants que vous pouvez vraiment faire ce que vous voulez et que vous ne devriez jamais vous mettre des limites juste parce que vous avez une maladie comme ça", a expliqué Zverev.

Alexander Zverev
SHARE