Stefanos Tsitsipas : "Faire face à Nick Kyrgios dépend de quel pied il se réveille"

Le Grec, s'est exprimé lors d'une interview qu'il a accordée au site internet de son pays Tromaktiko sur plusieurs sujets et notamment sa relation avec Nick Kyrgios.

by Khalil Semlali
SHARE
Stefanos Tsitsipas : "Faire face à Nick Kyrgios dépend de quel pied il se réveille"

Stefanos Tsitsipas sera certainement satisfait de ce qu'il a montré à l'Open d'Australie. Le tennisman grec a atteint sa première finale du Grand Chelem de Melbourne (la deuxième de sa carrière après celle de Roland Garros), même s'il a dû s'incliner devant Novak Djokovic, comme cela s'est produit à Paris en juin 2021.

Le Grec, s'est exprimé lors d'une interview qu'il a accordée au site internet de son pays Tromaktiko, en parlant de sa carrière, de ses sacrifices et de la relation qu'il entretient avec Nick Kyrgios.

Tsitsipas a également dit avec qui il est le plus proche sur le circuit : "J'avais une bonne amitié avec Dominic Thiem, mais il s'est blessé et a été absent pendant longtemps. C'est un gars très gentil, nous avons passé de bons moments ensemble.

C'est un excellent joueur, l'un des rares à avoir gagné plusieurs fois contre le Big 3, également présent dans les finales des grands chelems. C'est un gars sympa, j'aime son caractère et sa personnalité." Sur Nick Kyrgios "J'essayais juste de jouer et quelqu'un de l'autre côté du filet réclamait des ennuis et faisait le clown.

Cela dépend de quel pied il se réveille chaque jour !" A lire aussi : https://www.tennisworldfr.com/tennis/news/Histoire_du_tennis/18503/nick-kyrgios-critique-stefanos-tsitsipas-apres-qu-il-l-ait-traite-de-clown-/

L'interview de Tistsipas.

Tistsipas a également déclaré : "C'est important de perdre car on apprend beaucoup de choses.

Les victoires sont les meilleurs moments de notre carrière, mais sans les défaites, je ne serais pas numéro trois mondial, je n'aurais pas gagné 9 titres ATP et un Masters 1000. Mon objectif est de gagner un Grand Chelem.

La raquette, c'est ma vie, c'est mon quotidien. C'est 90 % de douleur et 10 % de joie, mais je suis prêt à continuer pour les 20 prochaines années." Le Grec est en constante progression : "C'est l'un des rêves que j'ai depuis que je suis enfant et je donnerai le meilleur de moi-même pour réussir dans ce sport que j'ai choisi.

La condition physique est une partie très importante du tennis. J'améliore constamment ma technique, mais il n'y a pas de limites dans ce sport. Si vous regardez les échecs, vous vous en rendez compte. Novak Djokovic, l'un des meilleurs joueurs du moment, n'a pas encore atteint sa limite.

C'est un sport où l'on peut constamment s'améliorer et créer quelque chose de nouveau, tant sur le plan technique que physique, ce que je n'ai pas encore réussi, selon moi. La condition physique joue un rôle important pour gagner, mais aussi pour la maintenir tout au long de la saison.

Comme nous le savons, le tennis ne se limite pas à un ou deux résultats. C'est un marathon, pas un sprint. Il ne fonctionne pas autrement. Si on doit être dans un match pendant six heures, on doit être comme une machine, c'est pour cela qu'on travaille si dur chaque jour."

Stefanos Tsitsipas Nick Kyrgios
SHARE