Chris Evert : "De mon temps la société avait énormément de tabous"

Evert apprecie la contribution de Naomi Osaka, Serena Williams et d'autres à l'évolution de la culture américaine.

by Khalil Semlali
SHARE
Chris Evert : "De mon temps la société avait énormément de tabous"

Lors d'une interview avec PBS NewsHour, on a demandé à Chris Everet, 18 fois championne du Grand Chelem, si elle abordait librement les questions de santé mentale pendant qu'elle jouait. Evert a répondu : "Les conversations sur la santé mentale, la protection de la vie privée, tout ce genre de choses, sont-elles jamais abordées en se disant : J'aurais aimé le faire.

J'ai grandi dans les années 60 et joué dans les années 70. C'était des sujets tabous. Je n'en parlais pas. On ne parlait pas d'être gay. Et on ne parlait pas du tout de sujets controversés.

C'est comme ça que la société était, que la culture était, ici en Amérique, peut-être dans le monde. Mais aujourd'hui, les femmes s'assument et s'émancipent. Et nous atteignons de plus en plus l'égalité avec les hommes." Evert a également dit combien elle appréciait la contribution de Naomi Osaka, Serena Williams et d'autres à l'évolution de la culture américaine, la rendant plus inclusive et solidaire.


Naomi Osaka est revenue à la charge

Dans une interview récente, Naomi Osaka a déclaré que le changement d'état d'esprit s'est produit pendant les Jeux olympiques de Tokyo, où elle a vu de nombreux athlètes qu'elle connaissait et admirait se préoccuper de sa situation, ce qui lui a fait comprendre qu'elle n'était pas seule : "Je suis restée chez moi pendant un certain temps après tout ce qui s'est passé.

Mais ensuite, je suis allée aux Jeux olympiques et il y avait tellement d'athlètes qui m'ont approchée et j'ai été vraiment surprise et honorée parce que ce sont des gens que je vois à la télévision et que j'aime bien, je me suis sentie vraiment reconnaissante et soutenue." Pour Osaka, cette rupture a été fondamentale : "On m'a toujours appris à résister ou à la surmonter, et je pense que c'est une leçon très précieuse parce qu'elle m'a aidé à surmonter beaucoup de choses dans la vie.

Mais il y a un moment où je me suis dit : Pourquoi ? Et pas d'une mauvaise manière, mais si je me sens comme ça, pourquoi devrais-je continuer à avancer, alors que je peux faire face à mes soucis mentaux puis les guérir et ensuite continuer mon aventure ?"

Chris Evert Naomi Osaka Serena Williams
SHARE