Iga Swiatek : "Avant la tournée sur gazon, je n'aurai pas de grandes attentes"



by SARAH AIT SALAH

Iga Swiatek : "Avant la tournée sur gazon, je n'aurai pas de grandes attentes"

Iga Swiatek a réalisé une saison incroyable, mais il est déjà temps de penser à 2023. La joueuse de tennis polonaise, en plus d'avoir conquis puis largement consolidé le leadership au classement WTA, a remporté huit titres dont deux Grands Chelems, Roland Garros et l'Us Open, quatre WTA 1000 et deux Wta 500 en parvenant le plus souvent à être un cran au-dessus de ses adversaires.

La Polonaise est la dame à battre en 2023 et dans une interview avec son principal sponsor Asics, elle a parlé des légendes du tennis féminin et de ses objectifs pour l'année prochaine.

Elle a raconté : "Sans compter les voyages, je n'ai eu que six jours et demi de vacances. J'étais dans un centre de vacances où il n'y avait pas grand-chose à faire, ce qui m'a poussée à m'allonger et à ne rien faire.

J'en avais vraiment besoin, je me sens rajeunie." La championne polonaise a évoqué ensuite l'entraînement puis le tennis : "J'ai eu en tout 12 jours sans une raquette. Je suis rentrée chez moi pour retrouver mes amis.

C'était un temps suffisant pour reconstruire ma motivation intérieure. Revenir sur le court n'est pas agréable, on ressent une gêne physique, le corps fait mal et il faut se forcer à travailler." Swiatek a ensuite mentionné les personnes qui ont marqué l'histoire du tennis féminin : "Si je pouvais affronter une des légendes du tennis féminin sur un court, ce serait sans aucun doute Serena Williams.

Malheureusement, je n'ai pas eu l'honneur de jouer contre elle. Pensons aussi à Steffi Graf et Martina Navratilova, que j'ai rencontrées il y a un an, ce sont des personnes extraordinaires."

Swiatek : "Avant le tour sur gazon, je n'aurai pas de grandes attentes"


La Polonaise a ensuite fait le point sur 2022 : "Au cours de cette année, j'ai beaucoup appris sur moi-même.

La chose la plus importante est que, quelle que soit la situation, je peux trouver une solution qui change le cours du match. Je peux également gérer la pression liée au fait d'être numéro une : avoir tous les regards sur soi tout en jouant avec liberté." Sur ce qu'elle aimerait donner au tennis dans son pays : "J'ai toujours pensé que le tennis pourrait être plus populaire en Pologne.

Depuis que j'ai du succès, mon objectif est de promouvoir ce sport. Quand je vois des gens qui ont acheté des billets et qui veulent voir du tennis, j'essaie de rendre leur journée agréable." Et enfin sur son 2023 : "Avant la saison sur gazon, je n'aurai pas de grandes attentes.

Je vais jouer un tournoi avant Wimbledon, pour faciliter mon expérience et acquérir plus de maturité. Je veux profiter des connaissances de mon entraîneur, qui a de nombreuses idées sur ce que je peux changer dans mon jeu.

Wiktorowski sait analyser le sport dans son ensemble et a un bon œil. Il voit beaucoup de choses et les analyse bien. Après une année complète de coopération, je suis très satisfaite de la façon dont les choses se sont passées."

Iga Swiatek