Victoria Azarenka : "Je ne peux forcer personne à me serrer la main"

"Je ne jouerai pas à ces jeux médiatiques ou politiques, je ne suis pas comme ça"

by Shyrem
SHARE
Victoria Azarenka : "Je ne peux forcer personne à me serrer la main"

Victoria Azarenka a remporté son match du second tour de l'US Open face à Marta Kostyuk. La fin de partie entre les deux joueuses a, quant à elle, était froide sinon glaciale, dérivant sans aucun doute des problèmes que personnes n’ignore entre l'Ukraine et la Russie.

Avant le défi, la jeune joueuse de tennis native de Kiev, Kostyuk, avait déclaré qu'elle n'aimait pas la collecte de fonds pro-Ukraine qui a été organisée par Azarenka, qui est Biélorusse, avant l’US Open, selon elle parce que cette dernière n'a jamais pris une position claire depuis le début du conflit.

Après sa victoire, Azarenka s’est adressée aux médias et a dû commenter le salut glacial avec Kostyuk. "Cela ne m'a pas surpris, à vrai dire, même si je ne pense pas que ce soit si important, pas besoin d'un drame.

Je serre toujours la main de mes adversaires, la même situation m'est arrivée à Washington avec Yastrmeska, et c'est comme ça. Il faut continuer malgré tout, je ne peux forcer personne à me serrer la main, c'est sa décision.

Est-ce qu'elle m'a fait du mal ? Disons que ce n'est pas la chose la plus importante en ce moment", a expliqué la championne de tennis.

Azarenka : "Ouverte à l'écoute et à l'empathie"

"Pour moi, le plus important est d'aider.

Il y a des jeunes qui ont besoin de vêtements, d'autres qui besoin d'argent ou de transport. C'est la chose la plus importante pour moi, le fait aider ceux qui en ont besoin. Si Marta veut me parler, comme elle l'a fait hier, je lui répondrai.

Je suis ouverte à l'écoute, à la compréhension et à l'empathie. L'empathie dans ces moments-là est fondamentale, et c'est ça mon message depuis le début. Ce qui se passe dans le monde en ce moment est très dur, il ne faut pas oublier que nous sommes tous humains et que c'est ainsi que nous devons nous traiter les uns les autres", a ajouté Azarenka.

Azarenka a également précisé qu’elle n’était pas du genre à entrer dans des jeux politiques et médiatiques. "Je pense que beaucoup de choses sont faites, mais peut-être pas assez.

De mon point de vue, je vois que les gens font certaines choses différemment en public et devant la caméra, c’est la même chose qui se produit parfois avec les conversations vive voix et les conversations par messages.

C'est ce que j'ai parfois du mal à comprendre, mais ce n'est pas à moi d'en juger. Je ne peux que proposer mon aide en espérant qu’il y aura d’autres solutions, et nous sommes à l'écoute de tous ceux qui en ont besoin.

Bien sûr, je ne jouerai pas à ces jeux médiatiques ou politiques, je ne suis pas comme ça et je ne l'ai jamais été", a expliqué Victoria Azarenka.

Victoria Azarenka
SHARE