Simona Halep révèle ce que Patrick Mouratoglou a apporté à son équipe.



by   |  LECTURES 1726

Simona Halep révèle ce que Patrick Mouratoglou a apporté à son équipe.

Simona Halep, double championne du Grand Chelem, affirme avoir toute confiance en son entraîneur Patrick Mouratoglou. Halep, 30 ans, a envisagé d'arrêter le tennis la saison dernière et a également pensé à la retraite au début de cette saison.

Depuis qu'elle a engagé Mouratoglou, Halep semble avoir retrouvé la flamme du jeu et elle est déterminée à recommencer à gagner des tournois du Grand Chelem. L'énergie de Mouratoglou a un impact positif sur l'équipe d'Halep et la Roumaine apprécie énormément la présence de son entraîneur.

"Tout est sous le signe de Mouratoglou maintenant", a déclaré Halep, selon Sportskeeda. "L'équipe, c'est lui à 100%. Tout ce qui se passe autour de moi, c'est à propos de son académie et de sa personne.

J'ai fait ce changement parce que j'avais vraiment envie de le faire. Je pensais que j'en aurais fini avec le tennis à 30 ans. Mais maintenant, j'ai commencé quelque chose de bien et de nouveau. Tout est complètement nouveau.

Je vais donc en profiter. En fait, j'en profite déjà. Je verrai à quel point je peux être bonne à l'avenir"


Halep : Rencontrer Mouratoglou est la meilleure chose qui puisse arriver.

Mouratoglou est l'un des entraîneurs les plus respectés du circuit WTA et il n'a pas fallu longtemps pour qu'il mette Halep à l'aise autour de lui.
"Oui, je lui ai fait confiance dès la première seconde", admet Halep.

"Je ne savais rien de lui avant, nous ne nous sommes pas rencontrés, nous n'avons pas parlé avant d'aller à son académie en avril. Donc, oui, tout est nouveau. Mais je lui ai fait confiance.

Je me sens en sécurité. Nous verrons bien." Sous la direction de son ex-coach Darren Cahill, Halep a remporté deux tournois du Grand Chelem et a atteint la première place. Lorsqu'on lui a demandé de faire une comparaison entre Cahill et Mouratoglou, Halep a refusé de le faire.

"Tout d'abord, Darren m'a quittée en septembre de l'année dernière, donc je ne l'ai pas quitté. Deuxièmement, je ne vais pas comparer parce qu'ils sont super différents", a déclaré Halep.

"Ce que je peux dire en ce moment, c'est que c'est la meilleure chose qui puisse m'arriver, de rencontrer Patrick. Il a une super énergie. Il est super gentil. Donc ça veut dire beaucoup pour moi de travailler avec des gens comme ça" Pendant ce temps, Halep joue cette semaine au Citi Open à Washington.