Emma Raducanu choisit un entraîneur russe : Le Royaume-Uni choqué



by   |  LECTURES 3787

Emma Raducanu choisit un entraîneur russe : Le Royaume-Uni choqué

Après son succès phénoménal à l’US Open 2021, Emma Raducanu n'a pas pu exprimer son meilleur tennis dans la continuité et vit donc une saison assez compliquée. Ces derniers mois, la joueuse britannique a reçu des critiques pour avoir signé de nombreux contrats de sponsoring avec certaines des entreprises les plus célèbres au monde, dont Tiffany & Co., Dior, Porsche ou Vodafone UK.

Selon certains commentateurs du tennis, la jeune joueuse née en 2002 donnerait plus de poids aux activités qui se déroulent en dehors du tennis qu'aux tournois qu’elle dispute.

Emma Raducanu choisit un coach russe: le Royaume-Uni choqué

La belle occasion de retrouver le sourire sur le court de tennis arrivera peut-être aux États-Unis pour Raducanu.

Elle avait stupéfié le monde du tennis, en remportant son tout premier titre du Grand Chelem à l'US Open en étant une qualifiée, et fera maintenant tout son possible pour répéter l’exploit à Flushing Meadows.

Seulement, avant début du dernier majeur de l'année, une polémique a été suscitée autour de pour le choix de son nouvel entraîneur. La Britannique a en effet choisi de s'appuyer provisoirement sur l'entraîneur russe Dmitry Tursunov, qui est aussi l’ancien entraîneur d'Aryna Sabalenka et d’Anett Kontaveit.

La jeune championne n'a certainement pas même prêté attention à la nationalité du coach - comme c'est toujours le cas dans le meilleur des mondes - son objectif étant de mettretout simplement toutes les chances de son côté pour gagner à nouveau l'US Open La période d'essai entre les deux débutera au tournoi WTA de Washington.

En Grande-Bretagne, le gouvernement n'a pas apprécié le choix de Raducanu tout simplement parce que l’entraîneur en question est de nationalité russe, ce qui a fini de transformer ce simple recrutement sportif en une véritable affaire politique.

Chris Bryant, un député travailliste, a carrément attaqué Raducanu dans le Telegraph : "Le Kremlin utilisera cette décision pour sa propagande, comme un indicateur disant que la Grande-Bretagne n'est pas du tout préoccupée par la guerre en Ukraine.

Ce serait dommage qu'Emma poursuive cette idée qu’elle a eue, je lui demande donc de la reconsidérer sérieusement et de condamner la guerre barbare de Poutine" Il reste à voir si cette polémique surréaliste déclenchée en Grande-Bretagne, à cause de la nationalité d’un coach de tennis, affectera les performances de Raducanu aux États-Unis.

Elle espère défendre le titre obtenu l’année dernière à l'US Open et, compte tenu de tous les problèmes actuels, ce ne sera pas une tâche facile.