Nick Kyrgios : "J'ai plus de respect pour Federer, Nadal et Djokovic".



by   |  LECTURES 13626

Nick Kyrgios : "J'ai plus de respect pour Federer, Nadal et Djokovic".

Le tournoi de Wimbledon a déclenché une sorte de printemps dans l'esprit de Nick Kyrgios. L'Australien semble avoir puisé dans le splendide parcours des Championnats la motivation nécessaire pour aborder avec passion le tennis, avec lequel il a toujours entretenu une relation assez trouble au fil des ans.

Une petite étincelle a probablement déjà commencé au début de l'année avec le triomphe en Grand Chelem à l'Open d'Australie aux côtés de son compatriote Thanasi Kokkinakis, mais après Wimbledon, nous voyons un Nick Kyrgios décidément changé et plus serein.

Une promenade au All England Club qui a permis au jeune homme de 27 ans originaire de Canberra de réévaluer également les exploits des trois monstres sacrés que sont Roger Federer, Rafael Nadal et Novak Djokovic, comme il l'a lui-même admis dans un direct Instagram pour la page officielle du tournoi de Washington qui débutera dans quelques jours : "Il faut être un animal mental pour gagner un Grand Chelem.

Je pense que j'ai beaucoup plus de respect pour Novak, Federer ou Nadal maintenant. Quand j'ai affronté Nole en finale, j'ai eu l'impression qu'il était frais, comme s'il n'avait pas joué au tennis depuis deux semaines, il n'était jamais nerveux.

Le double à l'Open d'Australie avec Thanasi, même si c'était en début d'année, m'a donné beaucoup de confiance et m'a aidé mentalement."

Kyrgios sur la finale de Wimbledon

C'est un Nick Kyrgios à cœur ouvert qui a accordé l'interview à l'ancien tennisman indien Prakash Amritraj pour le compte de l'ATP 500 de Washington, tournoi qui a vu l'Australien triompher en 2019 en finale contre Daniil Medvedev.

Nick a notamment exprimé les émotions qu'il a ressenties lors de la finale de Wimbledon, la première et jusqu'à présent la seule dans un Grand Chelem. "C'était fou.

Je n'ai pas réalisé tout cela lorsque la finale s'est terminée, c'est une semaine plus tard que j'ai vraiment réalisé que j'avais atteint une finale de Grand Chelem, à Wimbledon et contre Novak Djokovic.

D'une certaine manière, c'est triste, mais c'était une expérience formidable." Pourtant, cela peut paraître étrange, mais Kyrgios a avoué que s'il avait battu Djokovic, il aurait eu du mal à trouver la bonne motivation pour l'avenir : "En regardant ma carrière, je pense que la plupart des gens, moi y compris, diraient que mon opportunité d'atteindre une finale de Grand Chelem était réduite à néant.

J'en ai parlé à mon équipe : si j'avais gagné Wimbledon, j'aurais eu du mal à trouver la motivation immédiatement après. Je n'aurais rien eu à prouver à personne.

C'est excitant, je regarde en arrière et je suis plein de confiance grâce à tout ce qui s'est passé."