Matteo Berrettini revient sur Wimbledon : "Je ne pouvais pas parler".

L'Italien va essayer de retrouver sur le terrain la confiance et les bonnes sensations qu'il avait à Stuttgart et au Queen's.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Matteo Berrettini revient sur Wimbledon : "Je ne pouvais pas parler".

Il y a eu beaucoup de déceptions, trop de désagréments au cours de l'année. Matteo Berrettini essaie d'oublier le nouveau contretemps survenu avant le début de Wimbledon : la positivité de Covid-19 l'a en effet empêché d'être au départ du Chelem londonien et de jouer ses chances pour un résultat important.

L'Italien s'est complètement remis, il a été négatif pendant plusieurs jours et il est impatient de jouer le premier match officiel après la pause forcée. Comme de nombreux joueurs de tennis, Berrettini a changé de surface et s'est concentré sur la terre battue en Europe, avant de s'envoler vers les États-Unis d'Amérique pour la partie de la saison sur surface dure.

Le Romain de 26 ans disputera l'ATP 250 à Gstaad, en Suisse, un événement pour lequel il sera tête de série numéro 2 du tableau. Son principal rival est assurément Casper Ruud, un joueur très difficile sur terre battue qui, cependant, n'est pas rentré de la meilleure façon en Suède, puisqu'il s'est laissé surprendre dès ses débuts par l'Argentin Cerundolo.


Berrettini se remet à parler

L'Italien va essayer de retrouver sur le terrain la confiance et les bonnes sensations qu'il avait à Stuttgart et au Queen's. Dans une interview accordée à la Gazzetta dello Sport, Matteo est revenu sur ce qui s'est passé au Royaume-Uni : "C'était absurde, aussi parce que mon équipe essayait de ne pas avoir l'air trop triste.

Je me suis isolé dans ma chambre, en espérant être négatif à temps pour mardi", a-t-il déclaré. Puis il a souligné : "Je n'ai pas vu le tournoi, jusqu'à la fin. Honnêtement, je ne pouvais pas le regarder et, d'habitude, je ne suis pas un grand fan de tennis quand je ne le joue pas.

J'admets que je n'étais pas très sociable avec ceux qui essayaient de m'appeler ou de m'écrire à l'époque", a-t-il révélé. Comment il a surmonté ce moment négatif : "J'ai essayé de voir le bon côté des choses.

Malgré la tristesse et la déception, j'étais arrivé depuis deux semaines alors que je n'aurais pas pu demander mieux. De retour après l'opération, j'ai réussi à remporter deux tournois.

Au final, j'ai essayé de revenir de Londres avec un souvenir positif de la victoire au Queen's et non avec un goût amer de ne pas avoir joué Wimbledon", a-t-il conclu.

Matteo Berrettini Wimbledon
SHARE