Patrick Mouratoglou donne son avis sur la course au titre de GOAT.



by SARAH AIT SALAH

Patrick Mouratoglou donne son avis sur la course au titre de GOAT.

L'entraîneur Patrick Mouratoglou estime que la course au titre de plus grand joueur de tous les temps est "toujours en cours" et il a hâte de voir comment les Big Three vont se comporter dans la dernière étape de leurs carrières respectives.

Rafael Nadal, 36 ans, a remporté les deux premiers tournois du Grand Chelem de la saison pour atteindre le record de 22 titres du Grand Chelem. À Wimbledon, Novak Djokovic a décroché son septième titre aux Championnats pour atteindre 21 titres du Grand Chelem.

Roger Federer, qui n'a plus joué depuis Wimbledon en 2021, est le troisième sur la liste avec 20 titres du Grand Chelem. "La course au titre est toujours en cours et elle est plus passionnante que jamais. Tout d'abord, commençons par les grands tournois.

Novak a remporté Wimbledon, ce qui le porte à 21 titres majeurs, un avant les 20 de Roger et un derrière les 22 de Rafa", a déclaré Mouratoglou dans une vidéo mise en ligne sur son Instagram.

"Mais, si on les décompose, Novak est en tête à l'Open d'Australie avec 9 titres, Rafa a dominé à Roland-Garros avec 14 titres et Federer est toujours en tête à Wimbledon avec 8 titres ainsi qu'à l'US Open avec 5 titres.

Mais, en regardant vers l'avenir, que pouvons-nous attendre ?"


Mouratoglou : Gagner des Chelems ne sera pas facile pour le Big 3

Ces deux dernières années, le jeu a accueilli deux nouveaux champions du Grand Chelem : Dominic Thiem et Daniil Medvedev.

Thiem et Medvedev ont réussi à devenir des champions du Grand Chelem, tandis que des joueurs comme Alexander Zverev, Stefanos Tsitsipas, Carlos Alcaraz et Matteo Berrettini ont l'intention de faire une grande percée en Grand Chelem.

"Pour les Big-3, plus le temps passe, plus il sera difficile de gagner des Chelem nous avons beaucoup de grands jeunes joueurs qui les rattrapent. Alcaraz et Sinner vont gagner des Chelems. Medvedev en a déjà un à l'US Open et nous avons quelques joueurs qui en sont passés tout près comme Kyrgios, Berrettini et Tsitsipas", a déclaré Mouratoglou.

Patrick Mouratoglou