Nick Kyrgios et l'obésité infantile : "Je suis un exemple de comment s'en sortir"

Kyrgios parle de ses difficultés durant son enfance.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Nick Kyrgios et l'obésité infantile : "Je suis un exemple de comment s'en sortir"

Nick Kyrgios a toujours été considéré comme l'un des joueurs les plus talentueux de l'ATP Tour. L'athlète australien de vingt-sept ans n'a jamais pu exprimer son talent au maximum, souvent conditionné par une personnalité excessivement exubérante.

Nick a alterné les grandes victoires, l'un des rares à avoir battu les trois Big Three, avec des défaites sensationnelles et, ces dernières années, la situation s'est aggravée. Les accusations extra-tennis de son ancienne petite amie Chiara Passari ont également compliqué les choses mais Nick semble aujourd'hui avoir trouvé sa pleine maturité.

Avec la finale obtenue à Wimbledon 2022, Nick a obtenu le plus grand résultat de sa carrière, un résultat qui ne lui rapportera pas de points mais qui aurait pu le faire entrer définitivement dans l'histoire du tennis.

Face à lui, un rival très coriace, Novak Djokovic, celui qui domine la scène du tennis depuis des années et surtout sur le gazon.


Kyrgios et ses difficultés dans l'enfance

Plusieurs fois dans sa carrière, Kyrgios a parlé de ses difficultés et l'un des différents problèmes de Nick était l'obésité qu'il a eue à un âge précoce.

S'adressant à Tennis Majors, Kyrgios a fait les déclarations suivantes : "Chaque fois que je vois cette photo (une photo de Nick assez en surpoids à 9 ans), c'est incroyable. Je ressemble à Manny de Modern Family et c'est drôle de penser que cet enfant pourrait être moi.

Je crois que mon exemple devrait servir à tous ces enfants qui ont été marginalisés et, à un moment donné, entourés de pensées négatives." "Je transmets l'idée que, si l'on a foi en soi, il est possible de tout faire.

J'ai toujours cru en moi, je n'ai jamais perdu la foi malgré le fait que beaucoup doutaient de mes chances." Kyrgios a atteint la finale grâce au retrait de Rafael Nadal et l'Australien a commenté la décision du tennisman espagnol : "Je n'ai pas pu parler avec Rafa, je l'ai appris pendant que je dînais, avant sa conférence de presse.

Mon premier sentiment a été celui de la déception. J'avais concentré toutes mes énergies pour l'affronter, dans ma tactique de jeu, dans les émotions de l'entrée sur le terrain et tout le reste.

Ce n'était pas facile pour lui de prendre cette décision. Je suis sûr qu'une partie de lui voulait jouer le match." "Cette année, il a perdu très peu, je suis sûr qu'il aurait aimé gagner les quatre tournois du Grand Chelem, donc ce n'était pas facile.

Je me suis dit que j'allais faire un beau post pour dire que nous avons eu de belles batailles, et qu'en gros, tout le monde voulait voir comment nous allions nous battre aujourd'hui."

Nick Kyrgios
SHARE