Sloane Stephens s'ouvre sur les abus en ligne : "J'ai été harcelée et menacée"

Stephens assure qu'elle est avant tout un être humain et pos seulement une célébrité.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Sloane Stephens s'ouvre sur les abus en ligne : "J'ai été harcelée et menacée"

Sloane Stephens, championne de l'US Open 2017, affirme que le harcèlement et les abus en ligne sont bien réels. Elle admet qu'elle a parfois peur de déverrouiller son téléphone à cause des messages qui pourraient l'attendre.

Stephens, 29 ans, a une bonne expérience, puisqu'elle est passée professionnelle en 2009. Ces dernières années, le harcèlement et les abus en ligne sont devenus un problème majeur, non seulement dans le tennis, mais dans tous les sports.

Après une défaite, les joueurs reçoivent toutes sortes de messages négatifs, principalement de la part de parieurs en colère. "Beaucoup d'entre vous pourraient d'abord m'associer au fait que je suis une joueuse de tennis professionnelle, ce qui est bien sûr mon travail de jour, mais ce n'est pas le fond de ma personnalité.

Je suis une fille, une sœur, une épouse, et je suis plus qu'une athlète, plus qu'une étiquette. Tout cela n'est pas pris en compte lorsque des personnes en ligne cherchent à me harceler et à me faire du mal.

Que je gagne ou que je perde, quelqu'un en ligne est en colère et il le fera savoir."
"Il m'est arrivé de quitter le court après une défaite sans même penser à quoi que ce soit en rapport avec le tennis.

Je suis juste inquiète car je sais ce qui m'attendra lorsque je déverrouillerai mon téléphone", a déclaré Stephens à la Maison Blanche.

Stephens : J'ai été harcelée et menacée

Chaque fois que Stephens reçoit un message négatif en ligne, cela déclenche certaines de ses expériences traumatisantes passées.

Mme Stephens a reconnu qu'elle était consciente qu'il était difficile de rester discret quand on est une personnalité publique, mais elle a fait remarquer que sa sécurité ne devrait jamais être menacée.

"Les gens savent où je vis et tout ce que je fais. J'ai été harcelée et menacée. Je comprends que je suis une personnalité publique et que cela fait partie de mon travail. Mais cet accès et cette exposition ne devraient jamais se faire au détriment de ma sécurité.

C'est très perturbant de devoir constamment défendre mes intérêts et de revivre le traumatisme de ces messages tout en recevant davantage de messages parce que je m'exprime", a ajouté Mme Stephens.

Sloane Stephens
SHARE