Ana Ivanovic : "Parfois j'ai envie de rejouer au tennis"



by SHYREM

Ana Ivanovic : "Parfois j'ai envie de rejouer au tennis"

Ana Ivanovic a déclaré que l’on pouvait remarquer que Cori Gauff jouait sa toute première finale du Grand Chelem, car elle a vu l’Américaine être très nerveuse en jouant contre Iga Swiatek.

Gauff, âgée de 18 ans, a affronté la No. 1 mondiale, Swiatek, en finale de Roland Garros 2022. Swiatek, qui a remplacé Ashleigh Barty à la première place du classement mondial il y a 2 mois, a dominé Gauff sur un score sans net de 6-1, 6-3 pour remporter son deuxième titre lors d’un Majeur.

Gauff était visiblement nerveuse au début du match, ce qui a permis à Swiatek de réclamer plus facilement trois breaks dans le premier set. Après avoir facilement perdu le premier set, Gauff a ensuite breaké son adversaire du jour au début du second set et s’est offert une avance de 2-0.

Cette avance n’a pourtant pas été de longue durée, car Swiatek a rapidement a renversé le déficit et a remporté une magnifique victoire en 2 sets. "Coco est vraiment jeune, elle a encore du temps devant elle, mais on pouvait voir que c'était sa première finale ; elle était très nerveuse.

Iga est définitivement la joueur la plus dominante (de la WTA) en ce moment", a commenté l’ancienne joueuse serbe Ivanovic, pour à Sasa Ozmo de Sport Klub.

Ivanovic : Parfois, j'ai envie de rejouer

Ivanovic, qui s’est retirée du tennis profesionnel après la saison 2016, a déclaré qu'elle suivait encore occasionnellement le tennis.

Quand Ivanovic est chez elle, elle préfère passer de bons moments avec son mari et ses enfants. "Je suis le tennis quand j'ai le temps, mais la télévision est toujours éteinte à la maison à cause des enfants.

Nous passons principalement notre temps avec eux et nous nous amusons ensemble", a révélé Ivanovic. En 2008, la Serbe a remporté son premier et unique titre du Grand Chelem au tournoi de Roland-Garros.

Le retour à Paris a rappelé de bons souvenirs à Ivanovic, qui a pris sa retraite avant même l’âge de 30 ans. "Parfois j'ai envie de jouer à nouveau, surtout quand j'ai regardé les demi-finales ici, l'ambiance qu’il y avait.

Aussi, c'était vraiment émouvant quand j'ai écouté l'hymne ici, des souvenirs me sont revenus du moment où notre hymne (celle de la Serbie) a été joué ici à Paris", a déclaré Ivanovic.