John Millman s'exprime sur la décision "Unilatérale" de Wimbledon.

Selon Millman, les joueurs russes et biélorusses n'ont pas eu leur chance.

by Sarah Ait Salah
SHARE
John Millman s'exprime sur la décision "Unilatérale" de Wimbledon.

Le joueur de tennis australien John Millman n'était pas fan de la décision "unilatérale" prise par Wimbledon et il aimerait savoir si le gouvernement britannique a fait pression sur Wimbledon pour qu'il interdise les joueurs russes et biélorusses.

Le mois dernier, Wimbledon a annoncé sa décision d'imposer des interdictions aux joueurs russes et biélorusses. "Ecoutez, mon vieux père est venu pour ça, Wimbledon est un lieu sacré, un endroit magnifique.

J'adore ça", a déclaré Millman à AAP News. "Mais je n'aime pas la façon dont ils ont pris cette décision. Si les rumeurs disent qu'il s'agit d'une directive du gouvernement, que le gouvernement se manifeste et dise que c'est lui.

Je vieillis, il n'y aura probablement plus beaucoup d'occasions de jouer à Wimbledon, alors je pense que je jouerai, mais peut-être que je serai banni pour avoir dit ce genre de choses. Je veux dire, il peuvent me bannir, non ? C'est ce qui me pose problème depuis le début - les décisions unilatérales."


Millman : Les joueurs russes et biélorusses n'ont pas eu leur chance

Fin avril, le président de l'AELTC, Ian Hewitt, a expliqué la décision d'interdire les joueurs russes et biélorusses en déclarant qu'ils ne voulaient pas risquer de mettre ces joueurs en danger potentiel en leur demandant de signer des formulaires anti-Vladimir Poutine.

Millman pensait que Wimbledon avait agi de son propre chef et il n'était pas du tout d'accord avec cela. Millman est un représentant du conseil de l'ATP. "Il y avait une opportunité de faire jouer les Russes (et) les Biélorusses (à Wimbledon)", a noté Millman.

"Il y avait deux options - des recommandations, pas même des lois - données par le gouvernement britannique. L'une, signer une déclaration, et pouvoir jouer ; et l'autre, les interdire. Sans vraiment aucune consultation, une décision unilatérale a été prise pour interdire les joueurs." "Cela va tout simplement à l'encontre de ce qu'est le tennis.

J'ai un problème avec le manque de communication. Le conseil des joueurs, les représentants des joueurs au conseil d'administration de l'ATP, n'ont été consultés qu'après que la décision ait été prise.

On n'a même pas demandé aux joueurs russes et biélorusses s'ils étaient prêts à signer la déclaration avant que la décision ne soit prise. Nous parlons de leur sécurité. On ne leur a même pas demandé s'ils pouvaient la signer".

John Millman Wimbledon
SHARE