Simona Halep pense que le stress est à l'origine de l'augmentation des blessures



by   |  LECTURES 3029

Simona Halep pense que le stress est à l'origine de l'augmentation des blessures

L'ancienne numéro un mondiale Simona Halep a reconnu que les événements de ces deux dernières années ont eu des répercussions sur les joueuses de tennis. Il y a deux ans, le circuit WTA a été suspendu pendant cinq mois en raison de la pandémie.

L'année dernière, la disparition de Peng Shuai a fait réagir de nombreux joueurs qui voulaient savoir ce qui se passait. Maintenant, la guerre entre la Russie et l'Ukraine a un impact sur le monde entier, et pas seulement sur le monde du tennis.

"C'est fatiguant à mon avis pour tout le monde et cela nous donne de l'anxiété", a déclaré Halep à Reem Abulleil d'Eurosport. "Ce n'est pas facile de tout gérer et oui j'ai l'impression que tout le monde lutte, pas seulement les joueurs de tennis, pas seulement le monde du tennis.

J'ai l'impression que le monde est en difficulté et que beaucoup de gens souffrent pour une raison ou une autre et je n'ai pas l'impression que tout le monde soit stable maintenant"


Halep : Le stress est probablement une raison pour les blessures

"Le monde n'est pas équilibré, c'est le sentiment que j'ai.

Il n'est donc pas facile de le gérer et l'anxiété peut vous abattre la plupart du temps et c'est probablement la raison pour laquelle nous, les joueuses, avons des difficultés", a expliqué Halep.

"Nous ne pouvons plus être aussi constantes et les blessures, je pense qu'elles viennent du stress et c'est pourquoi on ne peut pas être en bonne santé physique et on ne peut pas être performantes"

De plus, Halep a admis qu'à un moment donné, elle ne pensait plus vraiment que le tennis soit la priorité absolue. "Oui, j'ai pensé à un moment que le tennis n'était plus si important à cause de tout ce qui se passe.

Avec la pandémie, j'avais super peur au début, et maintenant la guerre, qui me faisait aussi extrêmement peur. Mais c'est quelque chose que nous ne pouvons pas contrôler", a admis Halep.

"Le tennis ne signifie rien si l'on pense aux problèmes que connaît le monde aujourd'hui. Mais oui, je pense que nous devons vivre au jour le jour et si nous sommes en mesure de jouer à nouveau des tournois et de faire ce que nous aimons, ce que nous avons beaucoup de chance de faire, nous devrions en profiter"

Jeudi, Halep a battu Zhang Shuai 6-2 6-3 lors de son premier match à Madrid, ce qui lui a permis d'affronter Paula Badosa au deuxième tour.