Simona Halep : "Personne ne peut se comparer à Serena Williams"

Simona Halep a engagé Patrick Mouratoglou dans l'espoir de regagner de grands titres.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Simona Halep : "Personne ne peut se comparer à Serena Williams"

L'ancienne numéro une mondiale Simona Halep estime que Patrick Mouratoglou est la bonne personne pour l'entraîner. Elle a fait remarquer qu'elle ne peut pas être comparée à Serena Williams et que Mouratoglou adoptera une approche différente avec elle.

Au début du mois, Halep a annoncé que Mouratoglou était son nouvel entraîneur à plein temps. Dans sa déclaration, Mouratoglou a déclaré que Williams lui a donné le feu vert pour commencer à travailler avec Halep.

"Je sens que je peux m'identifier à lui et qu'il a assez de pouvoir pour me diriger et j'avais besoin d'une personne qui puisse me guider", a déclaré Halep, selon le site Web de la WTA. "Personne ne peut se comparer à Serena, donc je ne vais pas faire ça maintenant.

Il sait que je suis une personne différente, j'ai un style de jeu différent, une structure différente de par ma personne. Et nous ne parlons pas vraiment de ça. Nous nous concentrons simplement sur nous-mêmes, sur ce que nous avons avec ce que nous devons faire pour qu'on obtienne la meilleure version de moi-même."

Halep a envisagé la retraite

L'année dernière, Halep s'est blessée au mollet, ce qui l'a obligée à faire l'impasse sur Roland-Garros, Wimbledon et les Jeux olympiques de Tokyo.

Halep s'est retrouvée dans une période sombre et elle avait peur de ne plus pouvoir rejouer au tennis. Cette période sombre est révolue pour Halep, qui est désormais déterminée à ajouter d'autres succès en Grand Chelem à son nom.

"La blessure de l'année dernière m'a fait sentir qu'avec un arrêt de quatre mois, je ne pouvais pas retrouver le rythme", a déclaré Halep. "J'ai 30 ans, alors je me suis dit qu'à 30 ans, ce serait toujours difficile.

J'avais ça en tête, je ne sais pas pourquoi. Perdre quelques matchs, se blesser à nouveau, ce n'était pas facile. En Australie et à Indian Wells aussi. Je doutais donc que mon corps puisse encore tenir au plus haut niveau du tennis.

Donc oui, j'étais probablement très près d'arrêter. Je n'avais pas cette énergie et cette confiance que je pouvais encore être sur le circuit et au plus haut niveau."

Simona Halep Serena Williams Patrick Mouratoglou
SHARE