Dayana Yastremska parle de l'interdiction des russes et biélorusses à Wimbledon



by SARAH AIT SALAH

Dayana Yastremska parle de l'interdiction des russes et biélorusses à Wimbledon

La joueuse de tennis ukrainienne Dayana Yastremska pense que Wimbledon a bien fait d'imposer une interdiction aux joueurs russes et biélorusses. Mercredi dernier, Wimbledon a confirmé ce qui avait été spéculé pendant des semaines : l'édition de Wimbledon de cette année ne comptera aucun joueur russe ou biélorusse.

La décision de Wimbledon a suscité des réactions mitigées : certains joueurs l'ont soutenue, d'autres ont estimé que mêler la politique au sport n'était pas une bonne chose, tandis que d'autres encore ont préféré rester neutres.

"Comment pourrais-je jouer contre ces joueurs pendant le tournoi alors que le monde entier parle de la guerre qui se déroule en Ukraine ? Donc je pense que la décision qu'ils prennent est juste. Je crois que la décision qu'ils ont prise est très respectueuse, ils ont fait ce qu'il fallait.

Ce qu'ils ont fait pour l'Ukraine est la bonne chose. D'autres joueurs (ukrainiens) la soutiennent également."


Les joueurs seront en colère s'il n'y a pas de points.

Apparemment, il y a une chance que l'ATP et la WTA décident de retirer des points à Wimbledon cette année.

L'ATP et la WTA ont clairement indiqué qu'elles n'étaient pas satisfaites de la décision de Wimbledon d'interdire les joueurs russes et biélorusses. "C'est sûr que s'ils enlèvent des points, beaucoup de joueurs vont commencer à être très en colère", a ajouté Yastremska.

La semaine dernière, Elina Svitolina et plusieurs autres joueurs ukrainiens ont partagé un message dans lequel ils demandaient aux joueurs russes et biélorusses de répondre à trois questions.

Les joueurs ukrainiens n'ont rien contre les joueurs russes et biélorusses qui participent aux compétitions, à condition qu'ils fassent savoir publiquement qu'ils sont absolument contre ce qui se passe en Ukraine.

"Nous ne voulons pas qu'ils soient complètement interdits", a déclaré Svitolina au Live Breakfast de BBC Radio 5 . "Si les joueurs ne s'expriment pas contre le gouvernement russe, alors c'est la bonne chose à faire que de les interdire.

Nous voulons juste qu'ils s'expriment, s'ils sont avec nous et le reste du monde ou avec le gouvernement russe. C'est pour moi le point principal. S'ils n'ont pas choisi, ils n'ont pas voté pour ce gouvernement, alors il est juste qu'ils soient autorisés à jouer et à concourir."

Dayana Yastremska Wimbledon