Patrick Mouratoglou attaque le conseil d'administration de Wimbledon !



by SARAH AIT SALAH

Patrick Mouratoglou attaque le conseil d'administration de Wimbledon !

La récente décision des organisateurs du tournoi de Wimbledon de refuser la participation des joueurs de tennis russes et biélorusses au troisième chelem de l'année a suscité de nombreuses controverses dans le monde du tennis.

Tout d'abord, les athlètes russes et bélarussiens se sont dits surpris et déçus par la position décisive des organisateurs du tournoi britannique, surtout Andrey Rublev, qui l'a définie comme une véritable discrimination.

Par la suite, le numéro un mondial Novak Djokovic et l'ATP elle-même ont rejeté la décision des organisateurs de Wimbedon. Le dernier en date à avoir exprimé sa désapprobation quant à l'exclusion des athlètes russes et bélarussiens du Chelem sur Gazon est Patrick Mouratoglou, qui a accordé une courte interview à Tennis Majors.

Mouratoglou : " Une décision très surprenante ".

L'entraîneur français s'est dit surpris de la décision prise par les organisateurs du tournoi britannique : "Interdire aux joueurs russes et biélorusses de jouer à Wimbledon est une décision très surprenante pour moi.

La politique doit être laissée aux politiciens. Bien sûr, il y a une guerre en cours et je suis sûr que tout le monde est contre la guerre, y compris les joueurs russes et biélorusses. Je comprends la position des joueurs ukrainiens parce qu'il y a la guerre dans leur pays, ils ont des amis, de la famille, qui ont été tués ou qui ont peur d'être tués demain.

Je comprends qu'ils veulent des mesures strictes contre les joueurs russes et biélorusses". Mouratoglou a ensuite ajouté qu'il y a beaucoup de joueurs de tennis qui se sont déjà déclarés contre la guerre et que cela doit être très difficile pour eux, étant donné que leurs familles sont toujours en Russie.

Mouratoglou a expliqué : "Maintenant, si vous êtes à leur place, au lieu des Russes et des Biélorusses, ils ont leurs familles qui vivent en Russie et en disant quelque chose comme ça, comme condamner le gouvernement, ils mettent potentiellement leur propre famille en difficulté.

Je pense donc que les joueurs russes et biélorusses ont déjà dit beaucoup de choses contre la guerre. Ils ne disent pas littéralement qu'ils sont anti-guerre, mais ils le prouvent. Donc je pense que c'est le mieux qu'ils puissent faire sans prendre de risque, trop de risque pour leur propre famille."

Patrick Mouratoglou Wimbledon Novak Djokovic