Ministre italien : "Nous évaluons l'interdiction des joueurs russes à Rome"

Rome sans les joueurs de tennis russes ? Les mots de Luigi Di Maio

by Shyrem
SHARE
Ministre italien : "Nous évaluons l'interdiction des joueurs russes à Rome"

La décision prise par les organisateurs du tournoi de Wimbledon, qui ont décidé d'exclure les joueurs de tennis russes et biélorusses, bien qu’elle ne soit pas bonne, pourrait influencer d’autres tournois et les pousser à faire de même.

En effet, Ces derniers jours, le journal Corriere della Sera a lancé une nouvelle affaire où le politique s’invite encore dans le sport, sans qu’elle y soit conviée. Selon ce qu'a écrit le célèbre journal italien, le Premier ministre Mario Draghi aurait l'intention d'interdire aux Russes et aux Biélorusses l'accès au Foro Italico, qui sera d’ailleurs coloré en jaune et bleu afin de démontrer la proximité du peuple italien avec l'Ukraine.

Rome sans les joueurs de tennis russes ? Les mots de Luigi Di Maio

Le ministre italien des Affaires étrangères, Luigi Di Maio, a évoqué la prochaine édition de l'Italina Open, à Rome, ainsi que la possibilité d'exclure les Russes et les Biélorusses de ce tournoi de Masters 1000.

"Nous allons nous coordonner avec tous nos alliés. En ce moment, il est essentiel de démontrer l'unité de l'Union européenne, qui condamne l'invasion russe en Ukraine. Ce n'est pas notre intention de déclencher la troisième guerre mondiale, tout comme l'OTAN ne doit pas être impliqué dans le conflit.

Le fait est que les sanctions et l'isolement de la Russie sont les seuls moyens pacifiques d'arrêter cette guerre et de pousser Poutine à négocier. C'est le travail que nous faisons à l'échelle internationale.

L'unité de l'Europe est importante. Nous devons poursuivre la même ligne", a lancé le ministre. Adriano Panatta, un ancien joueur de tennis italien, avait déjà critiqué la décision de Wimbledon et a exprimé des pensées très dures à ce sujet.

"Je trouve ça stupide, un bulls*it, si je peux m’exprimer ainsi", a dit Panatta. "Entre autres choses, Daniil Medvedev et Andrey Rublev me semblent avoir déjà exprimé leur désaccord avec ce que fait leur pays, ce sont deux personnes dont le métier est de jouer au tennis.

Un ingénieur russe vivant à Londres ne devrait-il alors plus travailler ? C'est un non-sens et c'est une hypocrisie totale", a ajoué l’ancien pro italien. Nous verrons quel sera le choix du gouvernement italien dans les prochains jours.

Ces jours-ci, il y a beaucoup de critiques et de justifications, à la fois, touchant la décision de Wimbledon, mais au final, il ne peut en aucun cas être sage de discriminer des sportifs ou de priver injustement des personnes de leur travail.

SHARE