Bianca Andreescu révèle les habitudes malsaines qu'elle cherchera à éviter.

Andreescu est passée par une période sombre l'année dernière.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Bianca Andreescu révèle les habitudes malsaines qu'elle cherchera à éviter.

Bianca Andreescu, 21 ans, a révélé que la pression et le stress qu'elle s'imposait étaient l'une des principales raisons pour lesquelles elle a fini dans une période sombre. Elle espère qu'elle évitera de faire les mêmes erreurs maintenant qu'elle est revenue au tennis après une longue absence.

En décembre dernier, Andreescu a publié un message sur ses médias sociaux, annonçant son retrait de l'Open d'Australie. Dans ce message adressé à ses fans, Andreescu déclarait que les deux dernières années avaient été extrêmement difficiles pour elle et qu'elle avait besoin de temps pour réfléchir et travailler sur elle-même.

Après avoir sauté les trois premiers mois et demi de la saison, Andreescu a entamé sa saison 2022 cette semaine à Stuttgart.

Andreescu : Je me suis trop identifiée à mes résultats.

"Je pense que je suis patiente parce que j'avais l'impression qu'avant, je ressentais tellement de pression - pas venant des autres, même si c'est inévitable - mais la pression que je me mettais, c'était un stress constant pour moi.

J'avais l'impression que je devais continuer à me mettre cette pression pour pouvoir continuer à me pousser et à me dépasser", a expliqué Andreescu à WTA Insider. "Mais tout l'intérêt pour moi de prendre cette pause était de réaliser que ça ne pouvait pas être comme ça.

J'en avais en quelque sorte pris l'habitude et c'était très malsain. Je m'identifiais trop à mes résultats. Si je perdais, je me détestais. Si je gagnais, je m'aimais. Et même si je gagnais, j'étais parfois dure avec moi-même parce que je n'aimais pas un jeu du match." "J'étais très critique et c'était très malsain.

Les gens me disaient ceci et cela, et j'absorbais tout au maximum de mes capacités à l'époque, mais j'avais l'impression d'être tellement fermé à tout. J'étais dans mon propre monde.

J'avais el sentiment d'assimiler ce qu'ils me disaient, mais en même temps, ce n'était pas le cas. Ce n'était pas du tout juste pour mon équipe, ma famille ou mes amis. Alors je me suis dit : "Yo, il faut que quelque chose change parce que si je continue comme ça, ma carrière va partir en fumée "

Bianca Andreescu
SHARE