Simona Halep parle de sa "pire année".



by SARAH AIT SALAH

Simona Halep parle de sa "pire année".

L'ancienne numéro une mondiale Simona Halep a admis que 2021 a été "la pire année de sa carrière" , mais elle est heureuse d'avoir pu commencer l'année 2022 de manière positive.

Au Masters de Rome l'année dernière, Halep menait d'un set contre Angelique Kerber avant d'être contrainte d'abandonner le match en raison d'une blessure au mollet. Il lui a fallu du temps avant de pouvoir reprendre l'action, puisqu'elle a manqué les Internationaux de France, Wimbledon et les Jeux olympiques de Tokyo.

Halep est revenue en août et il lui a fallu du temps pour trouver son jeu et son rythme sur le court. Fin octobre, Halep a atteint sa première finale de la saison à Cluj-Napoca, avant de s'incliner face à Anett Kontaveit.

Halep s'est ensuite rendue à Linz, où elle a atteint la demi-finale avant d'être contrainte d'abandonner en raison d'une blessure au genou.
Alors que les choses commençaient à aller bien pour Halep, elle a connu une fin de saison malheureuse.

Une blessure au mollet et quelques problèmes personnels ont fait que Halep n'a pas eu l'une des saisons les plus mémorables de sa carrière. "La pire année de ma vie", avait déclaré Halep en exclusivité à Tennis Majors.

Halep a rebondi en Australie

Pour son premier tournoi de la saison 2022, Halep est allée jusqu'au bout au Melbourne Summer Set 1. Il s'agissait de son premier titre depuis le Masters de Rome de 2020. Halep a abordé l'Open d'Australie avec une certaine confiance à son actif et elle a remporté ses trois premiers matchs, tous en sets consécutifs.

La campagne d'Halep à l'Open d'Australie s'est terminée en huitième de finale, mais elle était quand même satisfaite de la façon dont son été australien s'est déroulé.

"Ma confiance était très basse avant l'Australie", a-t-elle admis. "Et puis j'ai fait ces quelques matchs à l'Open d'Australie et après j'ai gagné quelques bons matchs, contre Jabeur (à Dubaï), la premiere joueuse du top 10 que j'ai joué cette année.

Et j'ai l'impression de bien travailler maintenant, la confiance augmente. J'ai aussi besoin de plus d'heures d'entraînement sur le court et je me sentirai probablement beaucoup mieux après." Halep a engagé l'entraîneur Patrick Mouratoglou dans l'espoir de remporter d'autres grands titres.

Simona Halep Patrick Mouratoglou