Stan Wawrinka : " Nous pensons tous à la retraite à notre âge mais..."

Le Suisse ne pense pas aux résultats mais il a sans doute encore du potentiel pour faire de bons matchs.

by Sarah Ait Salah
SHARE
Stan Wawrinka : " Nous pensons tous à la retraite à notre âge mais..."

Au lendemain du retour officiel sur terre battue du Challenger de Marbella, où il s'est incliné au premier tour contre Ymer, Stan Wawrinka a poursuivi son chemin vers la guérison complète en figurant sur le tableau du Masters 1000 de Monte-Carlo en tant que wild card.

Malheureusement pour lui, son expérience au Monte Carlo Country Club s'est également terminée dès son match du premier tour, mais cette fois, il est monté d'un cran. Pour gagner, en effet, son adversaire Alexander Bublik a dû récupérer un set de désavantage, 6-3, les deux sets suivants se sont terminés 5-7 2-6 en faveur du Kazakh.

Manifestement, ce qui importait pour le Suisse était de recommencer à respirer l'air des matchs qui comptent plus que le résultat, comme il l'a lui-même déclaré aux médias avant son match contre Bublik : "Ça a été une année longue et compliquée, plus d'une année.

Je pensais que je n'allais être absent que quelques semaines, mais au final, c'est une année où j'ai eu beaucoup de doutes. J'ai vraiment eu besoin d'avoir la volonté de revenir, d'avoir la force de faire la rééducation.

Maintenant, je suis très heureux d'être ici. Bien sûr, je suis loin d'être aussi en forme que je le souhaiterais. J'ai besoin de beaucoup travailler sur le plan physique et tennistique. Mais cela arrive avec les tournois, les matchs.

Je suis heureux d'être à ce niveau maintenant par rapport à l'époque où j'ai recommencé à jouer."

Quel avenir pour Stan Wawrinka ?

Après une longue interruption, les résultats passent au second plan pour un athlète.

Et, comme dans le cas de Stan Wawrinka, l'important était et reste de jouer le plus de matchs possible. S'adressant aux médias avant ses débuts à Monte-Carlo, le champion lausannois avait expliqué tout le processus qui l'a conduit de la rééducation au retour sur le court, en passant par l'idée de se retirer du tennis.

Stan a expliqué : "Bien sûr, j'avais des questions en tête. J'avais peur que les choses ne se passent pas comme je le voulais. Je savais que je devais suivre une rééducation pour retrouver une vie normale, alors je devais quand même faire face à la situation.

Dans mon esprit, je savais que d'une manière ou d'une autre, je reviendrais. Peut-être pour dire au revoir, mais pour l'instant, tout va bien. Je peux beaucoup m'entraîner, ce qui est bien. Je me suis donné des délais pour savoir combien de temps il me faudrait pour me sentir vraiment bien.

Je me suis dit que si je ne suis pas capable d'être au niveau que je souhaite pour l'été, je devrai l'accepter, mais je ne sais pas ce que je ferai ensuite." "Parfois, les joueurs continuent à jouer même s'ils ne passent pas le premier ou le deuxième tour.

Cela fait des années que j'y pense [à la retraite]. Nous sommes conscients de notre âge, des années que nous avons eues. Nous connaissons la discipline nécessaire pour rester au plus haut niveau.

Jo-Wilfried Tsonga n'est pas le premier : Tomas Berdych et Marcos Baghdatis ont pris leur retraite avant lui. Nous savons que nous sommes en fin de carrière. Bien sûr, nous devons tous savoir jusqu'où nous voulons et pouvons aller."

Stan Wawrinka
SHARE