Patrick Mouratoglou explique ce qui rend le revers de Novak Djokovic si génial

"Novak Djokovic dispose de l'un des meilleurs revers à deux mains du tennis", a dit Mouratoglou.

by Shyrem
SHARE
Patrick Mouratoglou explique ce qui rend le revers de Novak Djokovic si génial

L'entraîneur Patrick Mouratoglou a récemment expliqué ce qui rend le revers de Novak Djokovic si génial et impressionnant. Djokovic, 20 fois champion en Grand Chelem, est l'un des joueurs les plus complets de l'histoire du tennis, mais aussi l’un des plus forts.

Cependant, s’il y a des choses qui se démarquent nettement dans le jeu de Djokovic, ce sont bien son revers et son retour. "Novak Djokovic dispose de l'un des meilleurs revers à deux mains du tennis", a dit Mouratoglou, dans une vidéo publiée sur sa chaîne YouTube.

"Regardons plus en détail pourquoi son revers n'a pas de limites. Premièrement, il se prépare (à frapper) très tôt ; c’est rapide et super compact. Cela lui permet de contrer efficacement et de changer de direction, quelle que soit la vitesse de la balle.

Maintenant, regardez ses pieds, il s'avance sur le court et obtient une base très large et solide ; ce qui lui permet de tirer le maximum d'énergie à partir du sol", a poursuivi Mouratoglou.

Mouratoglou : Le suivi de Djokovic est impressionnant

"Remarquez ici qu'il utilise une position fermée (en référence à une vidéo de Djokovic frappant un revers à l'entraînement)", a continué l’expert du tennis.

"Il est capable de le faire efficacement parce qu'il a l'œil droit dominant, ce qui veut dire qu'il peut toujours très bien voir la balle et le court à cette position. Il débute le mouvement avec son poids reposant sur le pied arrière, puis il le transfère sur son pied avant.

Lorsque la balle rebondit, il commence à balancer sa raquette vers l'avant, la tête de la raquette tombe en dessous de la hauteur de son poignet – remarquez comment son poignet tombe complètement – permettant à sa main de travailler.

Le suivi de Novak est impressionnant, regardez à quelle distance il va avec ses bras. Son bras gauche est complètement tendu, longtemps après avoir eu le contact (avec la balle). Cela montre également à quel point il utilise sa main gauche", a analysé Mouratoglou.

Pendant ce temps, Djokovic, qui n’a pas joué depuis letournoi de Dubaï, a lancé sa saison sur terre battue au Masters de Monte Carlo. N’ayant pas beaucoup de matchs dans les jambes et se sentant étrange, le champion serbe a perdu dès le premier tour, en 3 sets.

Il pourrait à présent revenir en compétition en Espagne, pour l’Open de Barcelone et de Madrid

Patrick Mouratoglou Novak Djokovic
SHARE