Bartoli : L'ATP a infligé une amende amusante à Zverev au lieu d'une vraie suspension

"Voir Alexander Zverev juste venir là et fracasser sa raquette si près de l'arbitre et vouloir presque...", a déclare Marion Bartoli.

by Shyrem
SHARE
Bartoli : L'ATP a infligé une amende amusante à Zverev au lieu d'une vraie suspension

La championne de Wimbledon 2013, Marion Bartoli, pense qu'Alexander Zverev méritait une punition bien plus lourde que celle qu’il a reçue, après le scandale d’Acapulco. Lors d'un match de double à Acapulco, Zverev a en effet perdu son calme en traitant l'arbitre de chaise de pire qu’un idiot, en fracassant sa raquette à plusieurs fois sur la chaise de l'arbitre, manquant même de toucher les pieds de ce dernier.

Peu de temps après le match, le joueur allemand a été disqualifié de l'épreuve en simple d'Acapulco, où il avait atteint les 8es de finale. Zverev s'est vu infliger une amende totale de 40 000 $ pour violence verbale et conduite antisportive.

De plus, il a été dépouillé de la totalité du prix en argent qu’il avait déjà amassé à Acapulco (soit 31 570 $). Après que l'ATP ait fait son enquête, Zverev a été condamné à une amende supplémentaire de 25 000 $.

Alexander Zverev a ainsi évité une suspension mais a plutôt été mis en probation d'un an. Cela signifie que si Zverev commettait un incident similaire dans les 12 prochains mois, il serait suspendu pendant 8 semaines.

Bartoli pense que cela mérire une sanction plus lourde

"Voir Alexander Zverev juste venir là et fracasser sa raquette si près de l'arbitre et vouloir presque juste l'attaquer, pouvoir rester (se cacher derrière) dans cette ligne fine où il ne l'a pas touché (l'arbitre) et pouvoir s’en défendre, pour moi c'était scandaleux", a déclaré Bartoli sur Tennis Majors.

"Pour moi, ce qu’il a fait méritait au moins une suspension de 3 tournois. Ne pas jouer à Indian Wells, à Miami et à Monte-Carlo. Au moins cela. Sinon, où placez-vous la limiite", a ajouté l’ancienne pro française.

De plus, Bartoli a suggéré que l'amende reçue par Zverev était tellement "drôle", vu tout ce que gagne le joueur allemand. "Elle (L'amende) était un gros montant pour les gens normaux, mais pour les joueurs de tennis comme Alexander Zverev qui gagne tellement plus sur et en dehors du court, ce n'était pas tant que ça", a epxliqué Bartoli.

"Ainsi, je ne pense pas qu'il en tirera les leçons qu'il aurait dû apprendre." Après l'incident, Zverev a publié une déclaration dans laquelle il admettait qu’il avait commis une faute, tout en s’engageant à agir mieux la prochaine fois.

Alexander Zverev Marion Bartoli
SHARE