Karolina Pliskova fait le point sur son poignet gênant

Pliskova, la finaliste de Wimbledon 2021, a subi une blessure malheureuse tandis qu'elle s'entraînait au gymnase.

by Shyrem
SHARE
Karolina Pliskova fait le point sur son poignet gênant

L’actuelle No. 7 mondiale Karolina Pliskova a confirmé que son poignet allait bien, mais tout en ajoutant qu’elle avait encore besoin d’y placer de la glace. Pliskova, la finaliste de Wimbledon 2021, a subi une blessure malheureuse tandis qu'elle s'entraînait au gymnase, durant l’intersaison.

Après s'être cassé le bras, Pliskova a donc été forcée de manquer sa partie préférée de la saison, à savoir l'été australien. "Je me sens bien.

Je dois dire que mon poignet tient assez bien. Je ne m'y attendais pas vraiment car, je ne me suis pas vraiment entraînée à fond. Je m'entraînais en général durant un mois, mais je n’ai finalement eu que quelques jours de très bonne pratique avant de venir à Indian Wells.

Mon service était le plus gros problème", a dit Pliskova au micro de WTA Insider. "Mais oui, je pense que tout se déroule plutôt bien. J'essaie simplement d'en retirer les points positifs, comme le fait que je sois capable de jouer après quelques mois.

Ça fait trop longtemps pour moi parce qu'avec tout ce temps y compris l'intersaison réunie, j'ai perdu quatre ou cinq mois. Je sais que je ne suis pas le genre de joueuse qui peut passer 5 mois sans jouer, puis revenir et gagner un tournoi juste après.

J'ai besoin de temps pour retrouver les sensations et jouer des matchs. Je sais que ça va prendre du temps (pour atteindre mon précédent niveau), mais je suis contente d'être de retour", a ajouté Pliskova.

Pliskova : Je ne suis pas quelqu'un qui arrête facilement

Même lorsqu’elle est gênée par un problème mineur, Pliskova a l’habitude de concourir malgré tout. Malheureusement, sa dernière blessure n'était pas du tout un revers mineur, car elle a eu un plâtre au bras pendant au moins 30 jours.

Après avoir raté les deux premiers mois de la saison 2022, Pliskova a alors débuté à Indian Wells. Elle a également admis que le fait de rester à la maison et de ne pas pouvoir concourir, n'était pas quelque chose de facile pour elle.

"C'était difficile parce que les gens qui suivent le tennis, ou qui me suivent en particulier, savent que je n'ai pas vraiment (pas souvent) de blessures. Même quand je ressens quelque chose, je joue toujours.

Je ne saute jamais rien, pas même l'entraînement encore moins un tournoi. La seule pause que j'ai eue était cette pause forcée par le covid, et je ne pense pas non plus que cela m’ait aidé.

Cette blessure était un peu plus grave parce que je ne pouvais plus utiliser mon bras. J'ai eu un plâtre pendant un mois ou deux. C'était donc une période assez difficile", a expliqué Pliskova.

Karolina Pliskova Wimbledon
SHARE