Simona Halep : "Il ne faut pas juger les joueurs juste parce qu’ils sont russes"



by SHYREM

Simona Halep : "Il ne faut pas juger les joueurs juste parce qu’ils sont russes"

La double championne en Grand Chelem Simona Halep a évoqué la situation dramatique qui se joue actuellement en Ukraine, depuis le début de l’attaque militaire lancée par la Russie. La joueuse de tennis roumaine, qui s'était déjà prononcée contre les brutalités de la guerre et qui avait exprimé tout son soutien à l’endroit du peuple ukrainien, a abordé à présent la question de l'exclusion des joueurs de tennis russes et biélorusses des compétitions internationales par les principales organisations internationales de tennis.

A l’heure actuelle, ils ne peuvent plus participer aux tournois par équipe, mais ils peuvent uniqument joueren individuel mais sans avoir leurs drapeaux ou symboles nationaux devant leurs noms. Lors d’un récent entetien avec les médias, l'ancienne numéro un mondiale a souligné qu'il serait injuste que les joueurs des deux pays (Russie et Biélorussie) reçoivent des critiques pour les actions menées par leurs gouvernements respectifs.

Halep soutient que les joueurs russes ne sont pas responsables de la guerre

"Je ne pense pas que nous devrions les juger, simplement parce qu'ils sont de ces pays-là. Il m'est difficile de dire quoi que ce soit d’autre à ce sujet.

Des décisions seront probablement prises dans la prochaine période, mais ce n'est pas de leur faute. Je suis désolée pour toutes les émotions par lesquelles ils doivent passer en ce moment.

Ce n'est pas facile de voir son drapeau être retiré de devant son nom." La joueuse de tennis roumaine a ensuite renouvelé sa solidarité envers le peuple ukrainien. "C’est dramatique ! Je n’aurais jamais imaginé qu’une telle chose puisse arriver.

C’est très difficile. J'espère que tout cela se terminera le plus tôt possible et qu'il n'y aura plus de victimes", a dit Halep. Les joueurs russes et biélorusses n'ont donc pas été bannis du tennis, et il faut espérer que cela ne change pas.

En effet, les joueurs de tennis de ces différents pays ne sont ni politiciens, ni décideurs des choses qui se déroulent dans leur pays, étant d’ailleurs des personnes qui voyagent tout le temps à tel point qu’on peut se demander s’ils ont le temps d’aller voter.

Rien ne serait plus injuste et injustifiable que de penser même les priver de leur travail. La guerre Russie-Ukraine ne peut pas et ne doit pas devenir une guerre contre les russes, et qui les verrait être traqués partout à travers le monde comme s’ils étaient des criminels.

Et à ce sujet, le sport est bien placé pour devoir montrer l’exemple, tout comme il l’a fait en soutenant les ukrainiens.

Simona Halep