Bernard Tomic s’est isolé après s'être senti mal durant les qualifications à l’OA



by   |  LECTURES 853

Bernard Tomic s’est isolé après s'être senti mal durant les qualifications à l’OA

L’ancien numéro 17 mondial Bernard Tomic s’est rendu sur Instagram après sa défaite au premier tour des qualifications de l'Open d'Australie 2022, afin de faire le point sur son état de santé.

en plein milieu match, Tomic a déclaré à l'arbitre de chaise qu'il pourrait être testé au covid-19 après le match, bien que vacciné. Tomic a fini par perdre contre Roman Safiullin, et le russe l’a emporté par 6-1, 6-4 pour se qualifier pour le deuxième tour des qualifications à Melbourne Park.

Après la rencontre, Tomic a commencé à s’isoler dans sa chambre d'hôtel. « Me sentant vraiment malade, je suis maintenant de retour dans ma chambre d'hôtel. Je viens de parler aux médecins sur place et ils m’ont demandé de m’isoler.

Ils ne pouvaient pas encore me soigner pour éviter le contact. Merci pour tout le soutien que j’ai eu sur le court aujourd'hui. J'apprécie vraiment cela ! Je ferai mieux la prochaine fois. Très déçu car je voulais rendre les Australiens fiers et bien performer sur mon propre terrain", a déclaré Tomic dans une story Instagram.

Tomic n'avait aucune chance contre Safiullin

Tomic a sauvé trois balles de break dans le deuxième jeu de la première manche pour égaliser le set à un jeu partout. Safiullin a ensuite réclamé trois breaks d'affilée et a remporté sept jeux consécutifs pour prendre une avance de 6-1, 2-0.

Safiullin a ensuite conservé son service tout le long de la rencontre pour remporter une victoire en deux sets. Le mois dernier, le numéro 257 mondial Tomic a expliqué à quel point il était déterminé à revenir au sommet.

"J'ai rencontré beaucoup de haine dans ma vie. Mais je ne peux pas abandonner. Vous pensez que je ne vois pas les commentaires haineux ? Ça fait mal", avait déclaré Tomic au mois de décembre.

"Dans le passé, j'avais l’habitude de les laisser m’atteindre et de réagir par stupidité. Mais maintenant, j’utilise cela comme carburant. Je suis de retour, je suis prêt.

Personne ne peut m’arrêter maintenant, à part moi-même. Je m'entraîne, je transpire, je pousse, je suis excité à l’idée de jouer. J’ai tout ce qu'il faut pour revenir au sommet.

J’effectue un travail acharné qui porte ses fruits. J'ai mis ma sueur et mes larmes dans ce sport. Je suis revenu avant. Il est temps de remettre les pendules à l'heure", avait-il dit avant d’être pour le moment freiné dans son élan par le covid, malgré le fait qu'il soit vacciné.