Amélie Mauresmo, directrice de Roland Garros: "Voici comment améliorer Roland Garros"



by   |  LECTURES 4673

Amélie Mauresmo, directrice de Roland Garros: "Voici comment améliorer Roland Garros"

Amélie Mauresmo est prête pour sa nouvelle aventure, et son intention est d'honorer le poste qu'elle a reçu pour améliorer davantage l'organisation et les tournois de Roland Garros, le deuxième Grand Chelem de chaque saison de tennis ainsi qu’un point de référence pour les événements sur terre battue, san oublier le Master 1000 de Paris-Bercy.

L'envie de faire et la détermination ne manquent pas à Amélie Mauresmo, qui est récemment devenue la nouvelle directrice des deux compétitions transalpines, après la démission de Guy Forget.

La Française a accordé une interview à L'Equipe, après avoir signé la convention de mission pour une durée de 3 ans. "Je me sens chanceuse qu'ils m’aient appelée.

Je ne savais pas vraiment quoi faire de ma carrière professionnelle. J'avais déjà réalisé et dépassé tous mes rêves d'enfance", a déclaré Mauresmo.

Amélie Mauresmo : "Voici comment améliorer Roland Garros"

Mauresmo a ensuite esquissé son projet pour Roland-Garros : "En tant que joueuse, j'avais déjà une vision pour le tournoi.

Plus tard, en tant que consultante, j’en ai eu un autre. Je peux dire ceci de presque toutes mes activités : j'ai vu les facettes de chaque tournoi et j'ai pu développer un regard critique. Je sais qu'il y a des choses à améliorer.

Je pense notamment à répondre à toutes les exigences et à accueillir les joueurs. Je veux faire un prolongement du magnifique travail de Guy pour aller encore plus loin. Je veux devenir quelqu'un avec la force de proposer et pour cela, je pense que c’est pour cela qu j’ai été appelée.

J'aimerais agir à plus grande échelle que la simple relation avec les joueurs. Je veux m'impliquer. Si seulement j'avais dû exercer des fonctions de représentant et être présente pour la presse, ce travail ne m'aurait pas intéressé.

Je sais que je serai à la hauteur des attentes" Le noombre de dirigeantes en Grand Chelem s'élève à deux, après Stacey Allaster pour l'US Open. Amélie Mauresmo a ensuite expliqué : "C'est clair que j'en suis fière.

Bien sûr, j'espère que ce sont mes compétences qui m'ont amené ici, davantage que mon genre [féminin]."