Rublev dit ce qu'il n’allait pas lors de sa défaite contre Djokovic en ATP Finals



by   |  LECTURES 1120

Rublev dit ce qu'il n’allait pas lors de sa défaite contre Djokovic en ATP Finals

Le numéro 5 mondial Andrey Rublev a admis qu'il se précipitait et réfléchissait trop en jouant contre Novak Djokovic, et que cela lui a desservi face au champion serbe. Djokovic, classé No.

1 mondial, n'a perdu que cinq jeu avant de s’offrir une victoire de 6-3, 6-2 sur Rublev. Rublev a break Djokovic dès le premier jeu du match, mais le Serbe a répondu par deux breaks pour remporter la première manche.

Djokovic a également breaké Rublev à deux reprises dans le deuxième set pour remporter une victoire en deux sets. "Je dois réussir cette expérience. J'ai vécu ça quand je jouais ma première rencontre contre Andy (Murray), contre Rafa aussi, et ça prend toujours du temps (pour s’adapter).

J’ai besoin de jouer quelques matchs comme celui-ci pour sentir... que je peux rivaliser avec les meilleurs joueurs. Cela prend du temps", a déclaré Rublev après sa défaite, selon Tennis Now.

"J'étais un peu pressé, je réfléchissais un peu trop, parce que chaque fois que je pensais : d'accord, maintenant j'ai la chance d'attaquer, maintenant j'ai la chance de mener le point, ensuite je commençais à réfléchir aux deux, trois prochains coups (qui devaient suivre), et à la fin, vous ne faites même pas ce coup-là (le premier coup)."

Djokovic voulait sortir Rublev de sa zone de confort

"Je savais que je devais être sur mes gardes et bien débuter", a déclaré Djokovic. "J'ai encore perdu mon service comme lors du premier match [contre Casper Ruud].

C'était un début assez nerveux pour nous deux jusqu'à 4-3, puis avec de nouvelles balles j'ai réussi à trouver les bons coups au bon moment. Je l'ai fait jouer, crucialement sur la balle de break à 4-3, quand j'ai réussi à faire une bonne passe.

En remportant le premier set, je lui ai mis une pression supplémentaire et j'ai commencé à jouer peut-être plus régulièrement depuis le fond du court. J'ai bien servi et ça m’a énormément aidé.

Je voulais le sortir de sa zone de confort, ne pas lui donner du temps et brouiller le rythme. C'était donc une belle performance dans l'ensemble", a expliqué Djokovic.