Nick Kyrgios : " J'ai battu Federer, Nadal et Djokovic en jouant à ma façon"



by   |  LECTURES 1163

Nick Kyrgios : " J'ai battu Federer, Nadal et Djokovic en jouant à ma façon"

L'ancien n° 13 mondial Nick Kyrgios insiste sur le fait qu'il est bon d'être soi-même et qu'il n'est pas nécessaire de ressembler à Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer pour réaliser son rêve de devenir un joueur de tennis professionnel.

Kyrgios a eu du succès contre chacun des membres du Big Three, battant Nadal trois fois, Djokovic deux fois et Federer une fois. "Il y a plusieurs chemins possibles pour devenir un joueur de tennis professionnel, vous n'êtes pas obligé de faire comme Federer, Nadal ou Djokovic.

J'ai battu ces gars en suivant ma propre voie. Quel que soit le sport ou le métier, il faut y croire, avoir confiance en soi. Évidemment, il faut travailler dur", a déclaré Kyrgios lors du "No Boundaries Podcast", comme le révèle l'Equipe.

Kyrgios : Personne ne devrait être forcé de se faire vacciner

"Kyrie (Irving, joueur de NBA qui refuse de se faire vacciner), Novak [...] Ces gars-là ont tellement donné, ils ont tellement sacrifié.

Ce sont des athlètes internationaux admirés par des millions de personnes. Je pense qu'il est moralement incorrect de forcer quelqu'un à se faire vacciner. Je suis doublement vacciné, mais on ne peut pas forcer quelqu'un à se faire vacciner ou dire "vous ne pouvez pas jouer ici parce que vous n'êtes pas vacciné"

Il y a d'autres solutions, comme se faire tester tous les jours. Ils ont des tests rapides aux États-Unis, aussi en Australie. C'est efficace à 85 % et vous obtenez le résultat en 15 minutes", a déclaré Kyrgios.

Récemment, le numéro un mondial Djokovic a refusé de révéler son statut vaccinal. "Les choses étant ce qu'elles sont, je ne sais toujours pas si je vais aller à Melbourne", a déclaré Djokovic à l'édition en ligne du quotidien serbe Blic.

"Je ne révélerai pas mon statut, si j'ai été vacciné ou non. C'est une affaire privée et une enquête inappropriée. Les gens vont trop loin de nos jours en prenant la liberté de poser des questions et de juger une personne.

Peu importe ce que vous dites, 'oui', 'non', 'peut-être', 'j'y pense', ils en profiteront."