Nikolay Davydenko : "J'ai envoyé un sms à Medvedev, sa réponse était déroutante"



by   |  LECTURES 1576

Nikolay Davydenko : "J'ai envoyé un sms à Medvedev, sa réponse était déroutante"

L'ancienne star du tennis russe Nikolay Davydenko a envoyé un SMS à Daniil Medvedev pour lui demander si le court des ATP Finals était rapide, mais il est resté sur sa faim après avoir reçu la réponse du champion de l'US Open 2021.

Medvedev, qui a terminé deuxième du Masters de Paris, s'est plaint de la lenteur des courts de Bercy. Le directeur du tournoi du Paris Masters, Guy Forget, a répondu respectueusement et a tenté d'expliquer à Medvedev qu'ils n'avaient pas apporté de changements aux surfaces par rapport aux années précédentes.

"J'ai envoyé un SMS à Medvedev pour lui demander si le court de Turin était rapide. Il m'a répondu : "Super rapide, hahaha !" Je n'ai pas compris s'il plaisantait ou non", a déclaré Davydenko.


Medvedev espère défendre son titre à l'ATP Finals

Medvedev manquait de confiance à la fin de l'année 2020, mais il a terminé la saison avec deux titres consécutifs au Masters de Paris et aux ATP Finals.

Medvedev n'a pas réussi à défendre son titre parisien mais il espère au moins défendre son titre ATP Finals. "Le tennis est fait de hauts et de bas, de gains de confiance. L'année dernière, en arrivant à Paris, je n'étais pas du tout en forme, je manquais de confiance et je n'étais pas sûr de ce que je pouvais faire lors des deux derniers tournois de l'année.

J'ai retrouvé mon tennis et ma confiance pour les gagner tous les deux, et bien sûr j'ai battu Novak [Djokovic], Rafa [Nadal] et Dominic [Thiem] aux finales [Nitto ATP]. Trois matches vraiment difficiles", a déclaré Medvedev lors de son interview d'avant-tournoi.

"C'était incroyable, et cela m'a donné confiance en Australie. Après avoir revu [les matchs] sur YouTube, la confiance revient. On se dit : "Je suis encore capable de le faire" Nous avons eu la pandémie, nous n'avons pas joué pendant une longue période [en 2020 et] j'ai eu quelques problèmes avec mon corps.

Donc revenir n'a pas été facile, mais ces deux tournois de l'année dernière m'ont redonné confiance. C'était suffisant pour toute cette année, en sachant que je pouvais battre les meilleurs joueurs du monde"