Kerber : "Le classements n'est plus si important pour moi, les plus gros titres oui"



by   |  LECTURES 1843

Kerber : "Le classements n'est plus si important pour moi, les plus gros titres oui"

Angelique Kerber, triple championne du Grand Chelem, dit qu'elle ne manque pas de confiance car elle pense qu'elle est toujours capable de battre les meilleures joueuses. Kerber, 33 ans, a connu des difficultés au cours des six premiers mois de la saison, puiqu’elle a eu surtout des sorties précoces lors des tournois.

Kerber, ancienne No. 1 mondiale, a ensuite remporté Bad Homburg et atteint les demi-finales de Wimbledon et du Cincinnati Masters. Lors de la Billie Jean King Cup la semaine dernière, Kerber a même battu la championne de Roland-Garros de cette année, Barbora Krejcikova.

« Je me sens bien et je suis assez confiante. Je viens de passer une seconde moitié d'année incroyablement bonne. J'ai gagné à Bad Homburg, j'ai participé aux demi-finales de Wimbledon et de Cincinnati et j'ai également bien joué à l'US Open.

Lors de la Billie Jean King Cup à Prague, j'ai battu à nouveau un vainqueur du Grand Chelem. Je sais aussi que je peux encore gagner contre les meilleures du monde", a déclaré Kerber au site web de Porsche Tennis.

Angelique Kerber pas trop intéressée par son classement

Kerber insiste sur le fait qu'à ce stade de sa carrière, le plus important pour elle est de se battre pour les plus gros titres. « Je ne suis pas quelqu'un qui regarde sans cesse les classements mondiaux.

Ils ne sont plus si importants pour moi. L'essentiel est que je joue bien, que j'aie mon cœur dans tout ce que je fais et que tout le reste vienne automatiquement. Je veux être dans le mix pour les titres lors des grands tournois.

C'est ma motivation », a insisté Kerber. La championne de tennis aura 34 ans en janvier prochain, mais elle aime toujours le jeu et a soif d’avoir plus de succès. « Ma passion pour le tennis ? J'aime le sport, la sensation d'être sur le court et de gagner.

Les émotions me donnent confiance en ma performance et le respect des autres joueuses. La plupart d'entre elles savent qu’elles doivent jouer leur meilleur tennis pour me battre. J'ai travaillé dur au cours des six derniers mois pour regagner ce respect. Je ferai tout pour que ça reste ainsi", a expliqué Kerber.