Le coach d'Ashley Barty qualifie les mesures sanitaires d'Australie de "Ridicules"



by   |  LECTURES 974

Le coach d'Ashley Barty qualifie les mesures sanitaires d'Australie de "Ridicules"

L'entraîneur Craig Tyzzer a dénoncé les règles de quarantaine "ridicules" de l'Australie, car la numéro un mondiale Ashleigh Barty a dû passer deux semaines en quarantaine dans un hôtel après être rentrée dans son pays fin septembre.

Tyzzer a suggéré que Barty n'avait pas de problème avec le fait d'être placée en quarantaine mais qu'elle avait un problème avec le fait de ne pas être autorisée à être placée en quarantaine à domicile.

" On ne peut pas prendre de vols, c'est ridiculement cher et on doit faire deux semaines de quarantaine dans un hôtel où on ne peut pas ouvrir les fenêtres ", a déclaré Tyzzer à l'AAP.

" On est testé en général dans les mêmes proportions lors des tournois, que ce soit les joueurs ou leurs équipes. Nous étions donc à 68 tests lorsque Ash est parti pour Londres et que je suis rentré en Australie.

C'est une partie de ce que nous avons dû supporter cette année. Ce n'est pas très amusant. On sait qu'au moins tout le monde autour de nous et dans les tournois est en sécurité et sans Covid, ce qui nous permet de travailler.

Mais revenir et faire deux autres semaines (en quarantaine) après deux tests et découvrir que vous êtes négatif, c'est un peu ridicule."

Tyzzer, Barty pensent déjà à l'été australien

Barty a eu une saison longue et épuisante et il y a de fortes chances que nous ne la voyions pas jouer d'événements dans le reste de l'année 2021 "Évidemment, avoir la bonne préparation (de l'Open d'Australie) est idéal.

Être capable de faire une pré-saison est énorme", a déclaré Tyzzer. "Donc manifestement, plus nous avons de temps pour travailler sur les choses que nous devons travailler et progresser dans ce sport, plus nous aurons de chances d'arriver à l'été, c'est certain."

Tyzzer doute que les joueurs acceptent d'être placés en quarantaine à leur arrivée à l'Open d'Australie. "Je sais que les joueurs ne sortiront pas s'ils doivent être placés en quarantaine", a déclaré Tyzzer.

"Il y en a déjà pas mal à qui nous avons parlé qui ont dit que si c'est comme l'année dernière, ils ne viendront pas"