Guy Forget :" Naomi Osaka a refusé de parler à qui que ce soit"



by   |  LECTURES 1068

Guy Forget :" Naomi Osaka a refusé de parler à qui que ce soit"

Guy Forget, le directeur de Roland-Garros, affirme que la numéro 2 mondiale Naomi Osaka a refusé de parler à qui que ce soit, qu'elle ne se sentait pas bien et qu'elle a décidé de quitter le tournoi.

Osaka, ancienne n° 1 mondiale, a débuté son tournoi de Roland-Garros dimanche dernier en battant Kaja Juvan. Un jour plus tard, Osaka s'est retirée de Roland Garros et a révélé qu'elle luttait contre la dépression depuis 2018.

"Osaka a refusé de parler à qui que ce soit. Elle a joué un match, apparemment elle ne se sentait pas bien et est partie", a déclaré Forget. "Osaka a refusé de parler à qui que ce soit.

Elle a joué un match, ne se sentait apparemment pas bien et est partie. " -Guy Forget via @SimonGraf1 @tagesanzeiger - Brian🇨🇭 (@camerlengo73_2) 5 juin 2021 Dans sa déclaration, Osaka a déclaré : "Je pense maintenant que la meilleure chose pour le tournoi, les autres joueurs et mon bien-être est que je me retire afin que tout le monde puisse se concentrer à nouveau sur le tennis qui se déroule à Paris"


"Je n'ai jamais voulu être une distraction et j'admets que mon timing n'était pas idéal et que mon message aurait pu être plus clair. Plus important encore, je ne banaliserais jamais la santé mentale et je n'utiliserais jamais ce terme à la légère.

La vérité est que j'ai souffert de longs épisodes de dépression depuis l'US Open en 2018 et j'ai eu beaucoup de mal à faire face à cela."

Les Grands Chelems ont offert leur soutien à Osaka

"Au nom des Grands Chelems, nous souhaitons offrir à Naomi Osaka notre soutien et notre assistance de toutes les manières possibles alors qu'elle prend du temps loin du court.

C'est une athlète exceptionnelle et nous nous réjouissons de son retour dès qu'elle le jugera opportun", peut-on lire dans le communiqué. "La santé mentale est une question très difficile, qui mérite notre plus grande attention.

Elle est à la fois complexe et personnelle, car ce qui affecte une personne n'en affecte pas nécessairement une autre. Nous félicitons Naomi d'avoir partagé avec ses propres mots les pressions et les angoisses qu'elle ressent et nous comprenons les pressions uniques auxquelles les joueurs de tennis peuvent être confrontés.

Alors que le bien-être des joueurs a toujours été une priorité pour les Grands Chelems, notre intention, avec la WTA, l'ATP et l'ITF, est de faire évoluer la santé mentale et le bien-être par de nouvelles actions.

Ensemble, en tant que communauté, nous continuerons à améliorer l'expérience des joueurs lors de nos tournois, y compris en ce qui concerne les médias. Le changement doit se faire dans l'optique de maintenir un terrain de jeu équitable, indépendamment du classement ou du statut.

Le sport nécessite des règles et des règlements pour garantir qu'aucun joueur ne bénéficie d'un avantage injuste sur un autre. Nous avons l'intention de travailler aux côtés des joueurs, des circuits, des médias et de la communauté du tennis au sens large pour apporter des améliorations significatives.

En tant que Grand Chelem, nous voulons créer la structure qui permettra aux joueurs d'obtenir les plus hautes distinctions dans notre sport."